Musique

Izïa la sensation Rock

Izïa la sensation Rock

28 mars 2010 | PAR Claire Linda

Izïa était en concert le samedi 27 mars dans la salle du Magic Mirror pour l’excellent festival Chorus.
Nous avons voulu assister au concert de celle que trop de persifleurs ont enfermé avec un empressement non dissimulé dans la case fille de…

Son papa s’appelle Jacques, son frère Arthur, voilà les présentations sont faîtes, Izïa est issue d’une famille de musiciens, d’auteurs compositeurs interprètes imposants et son héritage n’a rien d’infamant…bien au contraire, et d’autant plus que Izïa … et bien, change le paysage musical français, bouscule les codes, et pour cause, Izïa chante du rock en anglais et elle sait ce qu’elle fait.

Et en concert, sur scène elle donne quoi ? Tout.
Elle a une fraicheur désarmante, une énergie hallucinante et communicative. Elle sait comment déchaîner un public nombreux et conquis qui vocifère de bon cœur des sons suraigües, comme hypnotisé par l’énergie de la musique d’Izïa, comme happé par les cris chamaniques libérateurs de la rockeuse. Mais disons le franchement, ça fait du bien d’entendre Izïa crier en chantant et de l’écouter chanter en criant. Ce n’est pas droit, c’est sauvage. Ce n’est pas propret, elle gueule comme si c’était naturel et ça va chercher loin.
Mais c’est du solide vocalement et musicalement ; la formation basse batterie, guitare (excellent Sébastien Hoog) assure la cadence avec un côté 70’ bien dosé.

Sur scène, Izïa mène la danse et il faut la suivre ; jeux de jambes, déhanchements sexy, rotations du buste, balancements de cheveux, lâchés de micro, incursion dans le public… C’est spontané c’est brutal. Et puis sur des titres plus en retenue, comme le joli « Sugar Cane » elle révèle une belle sensibilité et une maîtrise vocale aux sonorités presque jazz.
Premières compositions à 13 ans, première scène à 14 depuis elle enchaine les concerts et affiche au compteur déjà 5 ans d’expérience scénique, et un duo en avril 2009 avec monsieur Iggy Pop, un premier album éponyme dont la sortie en juin 2009 a fait l’unanimité, Izia est la « Révélation scène » et « album pop » de l’année pour les victoires de la musique 2010… Un parcours sans fautes donc pour l’auteur, interprète que certains se sont empressés de comparer à la grande Janis Joplin. Izïa en est bien sûr flattée mais trouve ça évidemment exagéré.
Izïa mérite de n’être comparée à personne, elle n’a nul besoin de ce genre de caution parce qu’elle contient tout ce que la génération née dans les années 90 a eu l’opportunité d’ingurgiter en culture musicale.

 

Ecoutez plutôt la playlist d’Izïa qui propose de belles références musicales : Patti Smith (Pissing in a river), ACDC (Touch Too Much), Pulp (Razzmatazz) , Joy Division (SheLost Control), Arcade Fire (My Body Is a Cage).

N’en déplaise aux puristes, Izïa crie et on ne comprend pas toujours les mots qu’elle formule. C’est de la Variété, c’est du Rock, c’est le parcours d’une jeune fille précoce qui a eu de la chance, une auteur, interprète pleine de promesses et qui a le mérite de les tenir sur scène !

Chorus le festival qui bouscule la Défense
rétrospective Metin Erksan à la Cinémathèque
Claire Linda

3 thoughts on “Izïa la sensation Rock”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *