Musique
IVOX présente Antoine Loyer / Mayerling \ Hotel 74 à l’International

IVOX présente Antoine Loyer / Mayerling \ Hotel 74 à l’International

18 mai 2011 | PAR Moriane Morellec

L’International accueillera le 6 juin 2011 la deuxième édition des soirées « IVOX présente.. ». Concert gratuit où s’exprimeront trois univers différents, l’évènement est impérativement à noter dans les agendas! IVOX, initialement une agence de promotion web devenue un collectif d’indépendants travaillant pour un panel d’artistes et de professionnels, est à l’origine de la soirée. L’entrée est gratuite, les consommations peu chères, la programmation éclectique et le savant mélange d’artistes confirmés sont autant de raisons de se déplacer !

Présentation des artistes de la soirée (source l’International):

Antoine Loyer :

Mathématicien instinctif, robot-poète, Antoine Loyer procède par collages, par fulgurances, par accident. Dadaïste d’aujourd’hui errant dans le quartier indo-pakistanais de Paris, ses amis sont des musiciens indiens qui font la plonge au restaurant, et sa guitare n’est accordée comme celle de personne de ce côté-ci du Bosphore. Personne n’est comme lui. En chanson, il ne peut être comparé qu’à Dick Annegarn, ses nourritures sont ailleurs, peinture, poésie et ragavardhini.

 

 

Mayerling :

Pop élégante qui s’aventure sur des terres électroniques, la musique de Mayerling emprunte au rock ses guitares et son énergie, au trip-hop un penchant pour la langueur et les infra-basses, et se démarque par des structures progressives sur des formats radio. Derrière ce nom se cachent Rodolphe Bary à l’écriture et Lucrèce Sassella au chant.En live le raffinement du disque est bousculé par un set aux arrangements retravaillés avec énergie, taillés pour la scène. Car il est bien question de groupe, Mayerling s’est agrandi pour le live, avec François Gauer, tête pensante de Folks sur scène et sur disque, et Léonard Mule, multi-instrumentiste qui a mixé Confession au Studio du Poisson Barbu, devenu le QG de Mayerling.

 

Hotel 74 :

Hotel 74 ravira les amateurs de musiques cinématographiques : le duo fondateur travaille dans le domaine des images mouvantes, et cela se voit, autant que cela s’entend. Soucieux de proposer une esthétique globale, Alexis et JC ont conçu un hôtel imaginaire dans lequel chaque pièce est un morceau – la tracklist en est en quelque sorte le plan. Ils ont aussi créé des vidéos tirées d’images d’archives, mini-kaléidoscopes de leurs projections mentales, des histoires qu’on s’invente à celles qui nous hantent. Ces films n’illustrent pas nécessairement leurs mélodies, ils en sont le contre-point, l’autre lecture possible. Ainsi, on peut penser reconnaître les lumières de David Lynch dans la série Twin Peaks, et pourtant, entendre au loin les envolées post-rock de Sigur Rós. On peut tomber, derrière une porte, sur la folie de John Carpenter, mais constater qu’il s’enivre du lyrisme des Cocteau Twins. On peut sombrer dans la confusion du « très dérangé » long-métrage Donnie Darko (de Richard Kelly), tout en étant guidé par la main ferme de Brian Eno.

 

Pour plus d’infos:

Site d’IVOX

Site de l’International

Page Facebook de l’évènement

 

Visuels: (c) myspace.com/antoineloyer, facebook.com/mayerling.music, hotel74.net/, musique-culture.com

Source:  L’international.fr

 

 

Mohammad Rasoulof autorisé à quitter l’Iran
NON à l’Homophobie et la Transphobie 365 jours par an
Moriane Morellec

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture