Musique

Gregory Isaacs : le Lion est mort

26 octobre 2010 | PAR Jerome Gros

Un grand nom du reggae nous quitte … Lundi 25 octobre 2010, Gregory Isaacs est décédé d’un cancer, à Londres.

Né en 1951 à Kingston, Gregory Isaacs sort son premier titre à 17 ans. Très populaire dans les années 70 en Jamaïque (on peut citer l’album Extra Classic, sorti en 1976), sa carrière est ralentie quand il est arrêté au milieu des années 80. Néanmoins il revient toujours en forme et relance sa carrière dès 1988. Il suit alors la tendance (l’ère du digital) et continue sa lancée.

Mondialement connu, le chanteur chantait principalement l’amour et les femmes, comme l’illustrent des chansons comme « If You’re Feeling Hot » ou « Night Nurse ». Il sait aussi puiser son inspiration ailleurs, comme l’indique la reprise du standard folk américain « House of the Rising Sun », rendu célèbre par les Anglais de The Animals  ou encore Joan Baez. Surnommé « the Cool Ruler », Gregory Isaacs n’était pas tendre avec ses musiciens et attendaient d’eux le meilleur. Il a su s’entourer de gros travailleurs, tel le producteur Lee Scratch Perry pour quelques chansons.


Il était un grand ami du chanteur Dennis Brown, décédé dans les années 90, avec qui il a travaillé sur plusieurs albums (Two Bad SuperstarsJudge Not ou encore No Contest). Il lui rend d’ailleurs hommage avec l’album Gregory Isaacs Sings Dennis Brown. Ils allaient de pair et aujourd’hui, Gregory rejoint Dennis dans l’autre monde.

Gregory Isaacs fit également deux apparitions au cinéma, dans « Rockers » (1978) de Red Bafaloukos et « Made in Jamaica » (2007), de Jérôme Laperrousaz.

Le monde du reggae pleure ce chanteur, qui se considérait comme « le petit enfant » face au monde, « le crocodile » (fable que Gregory Isaacs avait écrite pour ses enfants, quand il était en prison).

Gagnez 4×2 places pour le concert de DEZMONA le 27 octobre à la Maroquinerie
L’affaire Guerlain ou le choc du racisme ordinaire
Jerome Gros

2 thoughts on “Gregory Isaacs : le Lion est mort”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *