Musique

Girls VS Boys la soirée du mois au Dansoir !

20 avril 2010 | PAR Claire Linda

Evénement à ne pas manquer en cette fin d’Avril ensoleillée : La Boîte à Sorties s’associe à 2 concerts dans un lieu atypique le Dansoir de Karine Saporta. Une salle dans l’esprit du Cabaret Sauvage de la Villette, en plein cœur du 13ème sur le parvis de la Bibliothèque Nationale François Mitterrand.

Deux soirées de concerts à la programmation impeccable et généreuse, Le Dansoir est pris d’assaut par la jeune garde de la musique électro Pop.
Dans l’esprit des Battles Hip Hop une soirée est dédiée aux Girls et une autre aux Boys avec un MC de Marque : Scotch Man

Girls VS Boys est la soirée du mois !

LE DANSOIR – Parvis de la Bibliothèque de France – Site François Mitterrand – entre les tours T3 et T4 Paris 13 ouverture des portes 20h00 – 12 euros (plein tarif) 10 euros (tarif réduit)

Soirée Girls Vendredi 23 Avril 2010


BRISA ROCHÉ ANNULÉ

Jeune femme Californienne à la beauté fantasmatique et à la voix envoûtante, Brisa Roché est une figure atypique de la scène musicale internationale. Elle présente en exclusivité les nouvelles compositions tirées de son album All Right Now à sortir chez Discograph. Son premier album, The Chase aux tonalités jazz est salué par la critique française. Fin 2007 Brisa Roché décide de retourner dans sa ville natale, pour y écrire la plus grande partie de son deuxième album, Takes, dans lequel elle abandonne volontairement le jazz au profit de la pop-folk. Whistle extrait de cet album est récemment devenu la signature musicale d’une grande campagne de pub.
En 2009, c’est à Hudson, près de New York, qu’elle enregistre  son troisième album aux sonorités pop folk électro.

LA FONTA

Jeanne La Fonta née à Paris en 1981 se baptise elle-même Mrs Love Stream en 2005. Deuxième naissance indispensable pour son épanouissement personnel, elle emprunte son pseudonyme à la filmographie de John Cassavetes : Love Stream. Le premier projet de Mrs Love Stream se nomme «Out of Blue», il commence en 2005. De cette période reste un album «fait maison» d’une quinzaine de titres. Jeanne écrit, interprète ses textes et compose ses chansons. Elle donne ensuite à jouer et à arranger sa musique. Elle a collaboré avec quelques musiciens comme le guitariste Gautier Vizioz du groupe Spleen et Melissa Laveaux, le bassiste François Djamel Ardouvin du groupe Twin Twin , la chanteuse Laura Penetti du groupe Lippie, la chanteuse Zarah Hindi, les beats makers Black Craker ( Coco Rosie, Bunny Rabbit ), Kirikoo Des , Dal Green, le beatboxer Patrick Biyik et d’autres encore… Elle a également collaboré avec l’auteur et metteur en scène Bernard Sultan pour lequel elle a fait la musique de sa dernière création jeune public : «Du vent….».

SIR ALICE

Elle monte sur scène à 14 ans au sein d’un groupe de rock alternatif punk et suit une scolarité exemplaire. Diplômée en sciences cognitives et neurosciences, elle est chercheuse plusieurs années à l’ Ircam autour des interfaces hommemachine. Pendant cette période, à 22 ans, elle signe chez Tigersushi son premier EP. Une musique entre post-punk et électronique expérimental très pointue qu’elle produit intégralement seule. Sa voix lui vaut d’être invitée sur différents projets, du célèbre Nouvelle Vague, à des projets de musique improvisée. Récemment Maxime Delpierre lui demande aux influences kraut rock et hip hop. Connue comme auteur, compositeur et interprète musicale principalement, elle écrit aussi pour des chorégraphes, des ensembles contemporains ou ses propres projets artistiques et se fait remarquer dans le domaine de l’art contemporain comme performeur. Elle produit maintenant des travaux vidéos et photos et remonte sur scène pour un concert one shot pour Girls vs Boys !

http://www.youtube.com/watch?v=ZQ9l9XqIAKo&feature=related

Mais qui est donc L ?

Une jeune artiste française, auteur, compositeur et interprète, qui ose un chant très personnel et s’est choisi pour nom de scène une simple initiale, celle de son patronyme. L sensuelle et féminine, qui va à l’essentiel. Tout comme ses chansons. Chansons «à texte» sans aucun doute, aux échos réalistes ancrés dans la tradition de la grande chanson française, mais dont l’habillage musical s’ouvre vers d’autres horizons, rock, trip hop ou tango! C’est cet alliage là, quasi unique, qui fait la singularité de cette jeune artiste au chant tellement puissant. L s’extrait de la jeune scène actuelle. L prépare actuellement son premier album, pour lequel elle collabore avec Babx et l’équipe de Karbaoui Records. Une jeune artiste à suivre de près, une amoureuse sur le fil, à la voix et aux textes écorchés qui chuchotent nos vérités et nos petites hontes, Brigitte Fontaine la cite comme l’une de ses plus belles découvertes ces derniers mois. Alors si Brigitte le dit La Boîte à Sorties aussi.

Paris Suits Yourself

Trois mecs et une fille qui hantent les lieux les plus «exposés» comme les plus «invisibles»: croisés dans la foule d’un café à Bordeaux, vus sur scène au Baron à Paris…
Le mot «branché», tel que l’utilisait Jean François Bizot (Actuel/Nova) définit parfaitement ces 4 personnages à la dégaine sur-cool assumée donc énervante qui s’efface ou devient outrancière selon les morceaux joués, détruits ou magnifiés. Leur musique est donc pareille, il faut juste imaginer Screaming Lord Sutch en enfant de choeur dans une chorale gospel, qui chanterait du L.C.D soundsystem avec un python 357 dans le gosier et une guitare, fuzzée, bien entendu. … à partir de là, vous êtes prêts à les aimer.

Soirée Boys Samedi 24 Avril 2010

TWIN TWIN ( voir notre article ) ce sont les jumeaux bombastic Lorent Idir & François Djemel et leur beat boxer allumé Patrick Biyik, un gros son, du stand up, des hymnes déjantés mais redoutablement efficaces «Génération Go fast», ou «No fun». Le slam d’origine des jumeaux qui rencontre le rock et l’électro des 80’s, avec un zeste de hip hop de 2010, ça fait la Twin Twin music et elle emballe les salles de concert. Sur scène ils réussissent à créer quelque chose de totalement nouveau. Ils sont le coup de coeur de Marie Audigier (Asa, Murat) et de Julien Bassouls, le directeur des Trois Baudets, qui les programme… le plus possible. Ils viennent d’être sélectionnés pour le tremplin Chorus, pour la Scène off des Tontons au Printemps de Bourges, et pour le festival de Cognac.

THIS IS POP est supérieur à la somme des trois individus qui le composent. This Is Pop réconcilie la violence froide des machines à l’énergie des guitares. This Is Pop peut-être défini comme la rencontre entre Kraftwerk, Ikara Colt et Motorhead. Proche de la scène new-punk nord-américaine (the death Set, duchess Says, team robes- pierre…), This Is Pop multiplie également les collaborations transversales, que ce soit avec le jeune réalisateur Sébastien M. Barat, le Centre Pompidou (lancement de la revue Poli) ou Agnès B., à l’occasion de l’exposition «Des Jeunes Gens Modernes», pour laquelle le groupe s’est produit à Paris et Hong Kong.
«Jamais le rock français ne nous aura fourni un tel foisonnement de réjouissances. Un sang neuf bouillonne tous azimuts et bouscule les rayonnages… » LES INROCKUPTIBLES

Thieves Like Us est un élégant vaisseau musical qui a pour cible le cœur de ses auditeurs. Pontus Berghe (percussions) et Bjorn Berglund (claviers) sont suédois. Andy Grier (guitare, chant) est américain. Ils se rencontrent en 2002 lors d’un picnic berlinois. Musicalement, Thieves Like Us se disent un groupe pop, même si leur production est infusée de sonorités électroniques vintage et disco. Ils sont actuellement sur la préparation de leur deuxième LP, intitulé Again and Again, successeur de Play Music, et du célèbre Drugs In My Body.
Le clip de Never Known Love fait déjà le tour des blogs. Venez écouter live des morceaux inédits de ce très-attendu deuxième album.

Consacrés ambassadeur outre-Atlantique du mouvement «Shitgaze», les Cheveu sont les défenseurs d’un son electro primitif, où garage punk crasseux et machines en souffrance forniquent dans un terrifiant chaos. Pour enfanter ce résultat explosif, quelques synthés lo-fi poussifs, un beat mécanique et simpliste, des riffs delta blues pour le côté juteux, et un chanteur possédé en transe qui n’a pas l’air au top de ses facultés mentales, semblent avoir suffit pour imposer CHEVEU comme l’un des groupes les plus inventifs de l’underground. En deux ans Cheveu aura sorti trois 45 tours sur des labels américains (rob’s house, SS records, rococo), et fait trois tournées successives aux USA en partageant l’affiche avec des formations comme Animal Collective, Black Lips, Père Ubu, Awesome Colors, The Slits,King Khan, Large Number, ou The Rebel. Enfin, par l’originalité de leur prestation et leur sens de l’improvisation, Cheveu fait de chacun de ses concerts un événement unique !

LE DANSOIR – Parvis de la Bibliothèque de France – Site François Mitterrand – entre les tours T3 et T4 Paris 13 ouverture des portes 20h00 – 12 euros (plein tarif) 10 euros (tarif réduit)

Infos pratiques

Jónsi : « Sinking Friendships » en live
Le prochain James Bond repoussé
Claire Linda

5 thoughts on “Girls VS Boys la soirée du mois au Dansoir !”

Commentaire(s)

  • Nathalie

    ça a l’air bien

    avril 22, 2010 at 21 h 07 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *