Classique
Formidable « Retour d’Ulysse dans sa patrie » par I Gemeli au Théâtre des Champs-Elysées

Formidable « Retour d’Ulysse dans sa patrie » par I Gemeli au Théâtre des Champs-Elysées

30 octobre 2021 | PAR Victoria Okada

Emiliano Gonzalez Toro et I Gemeli ont donné, le 23 octobre au Théâtre des Champs-Elysées, Le Retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi en version de concert, avec une mise en espace très proche de mise en scène. 

Après Orfeo, Emiliano Gonzalez Toro, probablement « LE » spécialiste le plus pointilleux dans la musique de Monteverdi en matière d’interprétation, a présenté avec son ensemble I Gemeli l’éblouissant Retour d’Ulysse dans sa patrie au Théâtre des Champs-Elysées. En version de concert, certes, mais avec une mise en espace conçue par Mathilde Etienne (entre l’avant et l’arrière-scène, mais aussi autour du claviorganum tenu par Violaine Cochard) et bien rodée, les quinze chanteurs présentent chacun le fruit d’un long travail approfondi, avec une précision surprenante de prosodie, d’articulation, de rythme et de phrasé.

De surcroît, il s’agit d’une représentation sans chef d’orchestre. Mais pour « superviser » le déroulement, Emiliano Gonzalez Toro, absolument convaincant dans le rôle-titre pour sa théâtralité vocale et pour son jeu de scène, est constamment présent au bord de la scène, côté jardin. L’absence du chef implique une autonomie et une écoute mutuelle aiguisées entre chanteurs et musiciens qui s’y adonnent à fond.

Outre Gonzalez Toro, nous sommes particulièrement éblouis par Emoke Bárath magistrale, Rinab Chaieb royale. Les ténors, nombreux, constituent une palette de timbres extrêmement variés, parmi lesquels Zachary Wilder, Philippe Talbot. Nicolas Brooymans et Jérôme Varnier Impressionnent avec les graves infiniment profondes. Philippe Jarrousky ouvre la scène avec une délicate Fragilité humaine. Coté instruments, la présence d’une trompette marine ajoute une sonorité rugueuse au moment voulu, comme fruit de recherches de Gonzalez Toro et de son équipe musicale pour la vérité sonore de Monteverdi.

Concert du 23 octobre au Théâtre des Champs-Elysées. 

* I Gemeli enregistre en ce moment Le Retour d’Ulysse pour son propre label, sortie prévue en 2022.
** Emiliano Gonzalez Toro a reçu le Grand Prix Antoine Livio 2019 décerné par la Presse Musicale Internationale. La cérémonie de la remise du prix, retardée par la pandémie, a eu lieu le 29 octobre dernier à La Seine Musicale.

visuel © Michel Novak

Eugène Onéguine à Liège avec une distribution de grand luxe
Rigoletto, le fou de Claus Guth à l’Opéra Bastille
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture