Musique

Rencontre exclusive sur une île avec Brigitte Fontaine (le 30 janvier au Trianon)

Rencontre exclusive sur une île avec Brigitte Fontaine (le 30 janvier au Trianon)

17 janvier 2012 | PAR Bérénice Clerc

Après un album de duos très réussi, Brigitte Fontaine sera au Trianon le 30 Janvier à Paris.Elle prend le temps d’une rencontre, dans son café fétiche, simple, belle, avide de partage.

Un short de cuir à brettelles, des bas de velours, des mitaines en cuir jusqu’aux coudes, un pendentif vanité en os, un manteau absolument chic, Brigitte Fontaine a tout pour plaire et livre sa générosité sur un plateau d’or et de diamants. Elle répond à quelques questions sur sa vie, son travail, ses choix avec une lucidité, une sincérité exquise et une vivacité sans limite. Si ses titres sont parfois censurés par les radios françaises, elle ne perd pas la liberté dont tous les Hommes devraient être pourvus.

Qu’est-ce qui vous a donné envie, qu’est-ce qui vous donne encore envie de faire de la musique ?

Je ne fais pas de musique, j’aime écrire, ma passion c’est les mots en chanson, en roman, en pièce de théâtre, mais je chante parce qu’il faut gagner sa vie.

Vous aimez être sur scène ?

Pas vraiment, enfin si mais maintenant j’aime juste être en concert à Paris, je suis fatiguée par les tournées ou plutôt l’organisation des tournées, deux jours par ci, deux jours par là, un jour au sud, un jour au nord et vite il faut courir pour faire un concert à Paris.

Quelles sont vos salles fétiches à Paris ?

Le Palace, le Bataclan, le Trianon et les Bouffes du Nord. Je rêve de faire un concert aux Bouffes du Nord mais pour sonoriser ce superbe espace il faut avoir fait polytechnique !

Comment avez-vous eu l’idée de faire cet album de duos « L’un n’empêche pas l’autre » ?

Je n’ai jamais voulu faire cet album de duos, j’ai lutté contre même ! J’ai des piles de textes et de musiques à la maison, avec Areski nous avions un album tout prêt à être enregistré mais la maison de disque a eu cette lubie de duos ! Ils étaient certains que ça allait cartonner, du coup je crois que ça ne marche pas du tout ! J’ai donc choisi les chanteurs avec qui je voulais travailler et les chansons plus ou moins anciennes. C’était kiffant de travailler avec Grace Jones, Arno ou Christophe, chacun un kiffe différent.

Avez-vous eu des refus de chanteurs pour un duo ?

Non aucun, j’ai deux déceptions cependant. Je voulais faire un duo avec Beth Ditto, elle était d’accord, elle m’a même invité à son anniversaire privé et m’a réservé un accueil adorable. Je trouve ça dingue qu’elle me connaisse ! Elle a tellement tardé à venir à Paris que j’ai été obligé de chanter la chanson seule…

Ma deuxième déception c’est ben Laden, je voulais faire un duo avec lui mais comme Lady Gaga était jalouse de moi elle l’a tué ! ! !

Comment se passe le travail avec Areski Belkacem votre mari et compositeur attitré ?

J’écris des textes, assez vite le soir, je lui donne et il commence lui aussi rapidement à composer, il ne se trompe quasiment jamais.

A-t-il déjà refusé de mettre en musique une de vos chansons ?

Une seule fois car il trouvait que je disais trop de mal de moi.

Je disais la vérité, j’ai des bras d’escalope et des dents de pierre tombale…Mais il avait raison, la maison de disque n’aurait pas accepté cela !

Comment préparez-vous le concert du Trianon du 30 janvier ? Y aura-t-il des duettistes avec vous ?

Pour les duettistes c’est une surprise, je ne veux rien dévoiler. La préparation est dure, je suis trop paresseuse, j’aime ne rien faire. Des amis me font travailler, ils tentent de me faire entrer les paroles dans la tête, de me faire répéter mais je suis une très mauvaise élève. Il y a une base de travail puis après il faut y aller, hop !

Qu’est ce qu’une journée type pour Brigitte Fontaine ?

Je me lève tard, je prends beaucoup de temps pour sortir du lit !

Je me brosse les dents très, très, très longtemps, vous le savez maintenant j’ai des dents de pierre tombale !

Je vais dans mon quartier ici même boire un café, je traine et le soir j’écris. Je peux lire aussi , Je n’aime vraiment pas le travail ! Je n’aime pas trop sortir loin de chez moi.

Qu’aimez-vous dans cette Ile Saint Louis ?

C’est une espèce de grand appartement, on est chez soi partout, on y est bien tout est à portée de main.

Vous avez des projets ?

Quoi ? Quoi ? Si j’ai des projets, mais évidemment j’en ai des tas, ils ont été freinés par cette stupide idée de duos ! Mon prochain album s’appellera, je crois, « J’ai l’honneur d’être ».

Mon prochain livre sort le 7 mars chez Flammarion il a pour titre : « Les charmeurs de pierre », je suis comme une folle avec ce livre qui est prêt depuis 10 mois déjà. C’est un roman d’aventure, d’amour et d’initiation chez les Celtes bien avant les Romains et bien avant les Chrétiens qui ont tout détruit. C’est un grand conte avec des batailles, du sexe, de l’amour et des trucs magiques. Je suis très renseignée sur les mythes celtiques et les coutumes et lois celtiques qui m’ont toujours passionnés.

Je suis dans le prochain film de Gustave Kervern et Benoît Delépine ceux qui ont fait Mammuth. Je joue la femme d’Areski (original !), Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel y sont absolument géniaux.

Que pensez-vous de la télévision qui vous fait passer pour une dingue souvent ?

Je refuse depuis pas mal de temps maintenant de faire de la télé, ça déforme tout, ça rend idiot, c’est affreux ! Je vais juste faire deux émissions littéraires pour la sortie de mon livre, j’espère que nous parlerons seulement littérature !

Quels auteurs aimez-vous lire ?

Stendal et les romans Arlequin ! « Pas d’orchidée pour Miss Blandish » et « La chair de l’Orchidée »,  de James Hadley Chase, c’est splendide. Il y a un livre Danois que j’aime beaucoup « Des êtres se rencontrent et une douce musique s’élève dans leur cœur » de Jens August Schade, c’est merveilleux . Rimbaud périodiquement, les liaisons dangereuses régulièrement et un livre que j’ai lu pour la première fois à dix ans et que je relis très souvent « Bridinette », c’est très mignon, la petite fille s’appelle Brigitte, elle a dix ans, je l’adore ce livre. « L’extravagante Melle Troll » de Guareschi Giovanni c’est à pisser de rire, je l’adore, c’est une espèce d’humour anglais à l’Italienne !

Aimez-vous le théâtre ?

C’est mon premier truc le théâtre, je savais très jeune que je voulais faire cela pour que chaque soir il se passe quelque chose de super. J’ai joué Les Bonnes et jeune Molière, Marivaux…J’aimerai jouer du Beckett mais je suis peut-être encore trop jeune bien que j’ai 20 002 ans. J’ai joué mes pièces et si j’ai du temps  je veux jouer avec Areski, c’est un très bon acteur.

J’adore Peter Brook, j’ai vu tous ces spectacles,  le plus beau je suis allé le voir deux fois, sa Cerisaie  c’était beau et fort. Areski a travaillé avec lui, c’est un grand artiste du théâtre, je sais qu’aujourd’hui il a laissé les Bouffes du Nord.

Et la Peinture, l’art contemporain ?

J’adore la peinture mais je ne connais rien à l’art contemporain, je sors peu de chez moi, je me suis arrêté à Paul Klee !

Vous écoutez de la musique ?

Oui un tas d’artistes, Mozart, Massive Attack, Trisomie 21…

Que souhaitez-vous à la France pour 2012 ?

Qu’il ne soit pas question  de l’actuel chef de l’état français, je dis bien un état, non pas  une république, ni évidemment la très dangereuse dans sa cuisine Marine Le Pen. Voilà ce que je nous souhaite, qu’il ne soit pas question de ces deux là.

David Whitaker: Mort d’un des plus grands arrangeurs du siècle
Jeux d’été un film de Rolando Colla
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

One thought on “Rencontre exclusive sur une île avec Brigitte Fontaine (le 30 janvier au Trianon)”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *