Chanson
Foé immergé dans son « Paradis d’Or » (interview)

Foé immergé dans son « Paradis d’Or » (interview)

16 novembre 2022 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Quatre ans après son premier album Il sorti en 2018, Foé revient avec son second album intitulé Paradis d’Or chez le label Tôt ou tard. Un album de 16 titres que Foé a eu l’immense honneur de défendre sur la scène du Comedy Club à Paris et où il s’est produit les 7 et 14 novembre derniers. 

Vous avez sorti le mois dernier votre nouvel album Paradis d’Or qui succède à l’album Il sorti en avril 2018. Que s’est-il passé durant ces quatre ans ? 

J’en ai profité pour travailler pour d’autres personnes. Mais j’avais surtout envie de prendre le temps pour faire quelque chose qui me ressemble à fond. Je ne voulais surtout pas faire un album qui ressemble au premier. 

Que représente le terme « paradis d’or » pour vous ? 

C’est un terme qui représente la manière dont j’ai vécu le confinement dans une maison, dans le Sud, et entouré d’animaux. J’étais vraiment dans une espèce de paradis d’or où j’avais l’impression que tout s’effondrait autour. J’avais une qualité de vie qui me faisait penser à un paradis d’or. C’est aussi une référence au titre de Michel Berger, « Le Paradis blanc », chanson qui m’a aussi inspiré le titre Paradis d’Or. 

Quels sont les thèmes que vous vouliez mettre en avant à travers ces seize titres ? 

Dans mon premier album, je parlais des autres. Cette fois, dans ce deuxième album, j’ai voulu parler de choses plus personnelles, de ce que je vivais, notamment de ma relation amoureuse. J’ai voulu inclure des interludes pour montrer qu’il y avait différentes étapes dans cette relation. 

Comment a été accueilli ce second album ? 

J’ai eu plein de bons retours. Ça fait plaisir surtout quand on met autant de temps et d’amour dans un projet, ça fait toujours chaud au cœur. 

Pensez-vous avoir gagné en maturité artistique avec ce second album ? 

Complètement ! J’ai grandi et gagné en maturité, avec l’âge bien sûr. Et puis c’est vrai que c’était un projet plus mature et plus réfléchi. J’ai même laissé pousser un peu la barbe (rires)

Vous étiez les 7 et 14 novembre derniers au Comedy Club de Paris. Y a-t-il une tournée de prévue ? 

Pour l’instant, il n’y a rien qui soit annoncé. Mais normalement, il y aura sûrement des concerts en 2023 pour défendre cet album. Après, ce sont des choses qui se mettent en place, qui prennent du temps. 

En 2019, vous avez été nommé dans la catégorie « révélation » aux Victoires de la musique. Espérez-vous être à nouveau nommé en 2023 ? 

L’espoir fait vivre ! On verra. Mais ce n’est pas moi qui décide. En tout cas si je suis nommé, je serai très content ! 

Foé, Paradis d’Or, Tôt ou tard, 16 titres. 

Photos : © Lise Cléo. 

Agenda cinéma de la semaine du 14 novembre 2022
« Boudoir », le monument Steven Cohen se regarde droit dans les yeux
Avatar photo
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration