Musique

Festival « Les Nuits de Fourvière » à Lyon : Le programme complet est dévoilé et la billetterie est ouverte !

Festival « Les Nuits de Fourvière » à Lyon : Le programme complet est dévoilé et la billetterie est ouverte !

30 mars 2013 | PAR Juliette Hebbinckuys

Depuis 1946, « Les Nuits de Fourvière » permettent aux habitants de la région lyonnaise de découvrir, pendant deux mois, des spectacles de qualité à un prix tout à fait abordable. Théâtre, musique, danse, opéra, il y en a pour tous les goûts. Sans oublier le cadre, antique théâtre gallo romain qui apporte une touche de charme non négligeable à une programmation déjà alléchante…

 

« Les Nuits », c’est 56 jours de festival, avec 42 spectacles pour 118 représentations du 4 juin au 31 juillet, et près de 130000 visiteurs. De gros chiffres, donc, mais surtout un festival qualitatif qui permet à tous d’assister à des prestations dignes de grandes salles parisiennes. Cette année, le programme débutera avec du théâtre : « Antigone », de Gwenaël Morin d’après Sophocle, qui se jouera pour la première fois au sanctuaire de Cybèle, dans les hauteurs du parc antique. Puis Patrick Pineau incarnera Cyrano dans le chef d’œuvre d’Edmond Rostand, mis en scène par Georges Lavaudant. Ces deux spectacles auront lieu du 4 au 12 juin. Le 8 juin, Serge Valetti se lancera dans un marathon pour lire tout Aristophane (toutaristophane), de midi à minuit au théâtre du point du jour. En théâtre toujours, c’est Emmanuel Daumas qui nous propose « Anna » , relecture joyeuse adaptée du téléfilm éponyme qui réunissait à l’époque Anna Karina, Jean Claude Brialy ou Serge Gainsbourg. Ils seront incarnés, entre autres, par Cécile de France et Grégoire Monsaingeon, et le spectacle se déroulera du 29 juin au 2 juillet.

Après une version flamboyante de « La flûte enchantée » en 2009, Mario Tronco et son Orchestra Di Piazza revisitent cette année« Carmen », le chef d’œuvre de Bizet, en collaboration avec l’opéra-théâtre de Saint Etienne. A travers une caravane de nomades, venus de plusieurs coins du monde, l’idée serait de montrer un nouveau visage aux personnages, de raconter une histoire d’amour. Rendez vous du 23 au 26 juin pour découvrir si le pari est réussi. Coté cirque, Jerôme Thomas jonglera avec son ombre dans « FOREST », du 7 au 15 juin, puis le cirque Aïtal présentera « Pour le meilleur et pour le pire », duo poétique qui se produira du 25 juin au 13 juillet sur l’esplanade de l’Odéon. Le cirque plume quand à lui propose du 28 juin au 1er août leur création « Tempus Fugit » au parc de Parilly. Enfin, le spectacle « Opus » choisit de mêler cirque contemporain et musique de chambre, né de la rencontre entre Circa et le quatuor Debussy. Vous pourrez admirer toutes les nuances d’un tel show les 19, 20 et 21 juin à 22H.

Coté danse, c’est Angelin Preljocaj qui ouvrira le bal avec « Les nuits », d’après « Les mille et une nuits ». Une fois de plus, le chorégraphe travaille à partir d’écrits pour nous livrer sa lecture éclairée de grandes œuvres populaires. Sa nouvelle création sera visible du 4 au 6 juillet dans le grand théâtre. Les 8 et 9 juillet, c’est Abou Lagraa qui s’empare de la culture musulmane avec « El Djoudour », spectacle pour 14 danseurs qui mêlera hip hop, contemporain et classique. En danse toujours, c’est Sidi Larbi Cherkaoui qui investira le grand théâtre les 11 et 12 juillet avec « Milonga » pour une première française, variation contemporaine sur le tango pour musiciens et danseurs argentins. Dans un tout autre registre, la battle des nuits revient pour un troisième round, en laissant carte blanche au Pokemon Crew pour une soirée sur le thème du hip-hop, qui aura lieu le 14 juillet.

Coté musique, une fois de plus « Les Nuits de Fourvière » proposent une programmation éclectique à faire pâlir d’envie les parisiens. L’an passé, le théâtre Gallo Romain avait vibré au son de Bon Iver, Antony and the Jonsons ou encore Bob Dylan. Cette année, la liste est longue et l’idée de passer presque toutes ses soirées d’été à Fourvière pourrait vous traverser l’esprit. En jazz, le grand théâtre accueille l’Archie Shepp Attica Blues Big Band, Diana Krall, Melody Gardot, le trio Portal, ainsi que le retour de Keith Jarett et de ses acolytes Gary Peacock et Jack de Johnette qui fêteront le trentième anniversaire de leur trio. La chanson française n’est pas en reste puisque cette année, vous pourrez admirer entre autres -M-, Raphaël, Jacques Higelin, Stéphane Eicher, mais aussi Lescop, Benjamin Biolay ou IAM. Le rock ne sera pas non plus mis de coté puisque le festival vous propose aussi Woodkid (qui se produira avec l’orchestre symphonique de Lyon), Dead Can Dance, Madness, Crosby Stills and Nash, Patti Smith, Archive, ou encore Nick Cave and the Bad Seeds. Sans oublier les concerts de l’inoubliable Sigur Ros, la révélation Lou Doillon, le mémorable Salif Keita, l’inimitable Rufus Wrainwright ou les magnifiques Claire Diterzi et Barbara Carlotti.

Reste à voir, si le cœur vous en dit, les nuits thématiques qui vous proposent de découvrir différentes musiques et cultures du monde. Le 15 juin pour la Nuit du Moyen Orient, puis le 16 juin pour la nuit New York Latino, et enfin la Nuit Italienne le 21 juillet. Oui oui oui, on vous l’a dit, cette programmation est une fois de plus alléchante, et on a hâte d’être au mois de Juin pour jeter nos coussins !


visuel: (c) Guillaume Perret

Critique: GI Joe 2 Conspiration, charmante bastonnade très pittoresque avec président américain, kung-fu et bazookas
(Interview) Tomorrow’s World : « On aime le mystère »
Juliette Hebbinckuys

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *