Musique
Entretien avec la pianiste Hiromi

Entretien avec la pianiste Hiromi

04 août 2011 | PAR Neil Saidi

Dimanche 1er août, avant sa prestation sous le chapiteau avec son Trio Project, la jeune et talentueuse Hiromi a accepté d’accorder quelques minutes à Toutelaculture afin de répondre à nos questions.

TLC : Comment cette aventure avec Anthony Jackson et Simon Phillips  a-t-elle commencée ?

Hiromi : J’avais déjà joué avec Anthony lors de mes deux premiers albums, il était invité sur certains morceaux, mais j’ai toujours voulu faire un album complet avec lui. J’ai pensé que le temps était venu pour moi de réaliser ce projet, j’ai donc fait appel à lui et il a été très heureux d’accepter ma proposition. En ce qui concerne Simon, j’avais une idée très claire du son de batterie que je voulais obtenir au sein du trio, et c’est avec lui que je souhaitais travailler, tout comme pour Anthony je lui ai demandé s’il était partant pour un tel projet et c’est avec joie qu’il a accepté.

 

Quels sont les pianistes qui vous ont le plus influencé ?

J’ai commencé par l’apprentissage du piano classique à l’âge de 6 ans, et c’est vers l’âge de 8 ans que j’ai découvert le jazz. Les tous premiers pianistes de jazz que j’ai écouté et qui m’ont marqué sont Oscar Peterson et Erroll Garner.

Y a-t-il des pianistes que vous écoutez plus particulièrement aujourd’hui ?

Je suis fan de Brad Mehldau, c’est un pianiste vraiment extraordinaire et c’est pour moi un immense honneur que de partager la scène avec lui ce soir. Je ne peux pas rêver mieux, je vais pouvoir profiter du festival à la fois en tant que spectatrice et en tant que performer !

Etes-vous actuellement en train de travailler sur un nouveau répertoire ou un nouveau projet ?

Nous venons de commencer cette tournée, tout cela est très récent. Pour l’instant je préfère me concentrer uniquement sur cela.

Comment se déroule une journée de travail pour une musicienne comme vous ?

J’essaye de composer tous les jours dès que j’ai un peu de temps, je tiens un petit journal avec mes idées. En ce qui concerne la technique et le jeu, c’est un peu plus difficile d’y passer du temps pendant que je suis en tournée. Donc chaque fois que j’ai un jour de repos, je passe ma journée devant le piano. C’est très important pour moi.

 

Le Premier Festival International des Films de la Diaspora Africaine aura lieu du 2 au 4 septembre au Cinéma la Clef (Paris)
Nomination de Philippe Ariagno à la direction de la scène nationale de Gap et des Alpes du Sud
Neil Saidi

One thought on “Entretien avec la pianiste Hiromi”

Commentaire(s)

  • Bilombi glory

    J’aime le jeu pianistique d’hiromi, c’est mon mentor num one:-)

    juin 15, 2015 at 16 h 41 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *