Musique
En attendant, le premier clip de Mélanie Laurent, chanteuse

En attendant, le premier clip de Mélanie Laurent, chanteuse

16 février 2011 | PAR Floriane Gillette

Dorénavant être une actrice ne suffit plus. La tendance est à la comédienne qui chante, une mode qui s’observe outre-Atlantique comme l’ont montré Scarlett Johansson, Juliette Lewis et les françaises Emmanuelle Seigner, Charlotte Gainsbourg, et Sandrine Kimberlain… Aujourd’hui c’est au tour de Mélanie Laurent de rejoindre ce cercle d’actrices-chanteuses. Elle nous présente son premier clip « En attendant ».

En attendant c’est aussi le titre de l’album, dont la sortie est prévue le 2 mai prochain, un projet musical qu’elle a muri avec le compositeur irlandais Damien Rice . Ils vivaient d’ailleurs à l’époque une histoire d’amour, aujourd’hui terminée. La belle pose sa voix sur une mélodie mélancolique mais pas pleurnicharde. Le titre s’apparente surtout à une chanson parlée-chantée, dans un univers vintage assez épuré. Mélanie Laurent chanteuse ce n’est en aucun cas une révolution musicale ni d’ailleurs la révélation de l’année. Cependant, on se laisse porter par les accents folks de la mélodie et la voix fredonnée de la demoiselle. Ajoutez à cela un clip vidéo esthétique.

Pour se forger une opinion complète sur l’album, il faudra donc attendre début mai, même si on voit déjà un style bien précis se dessiner. Entre mélancolie et voix lancinante, En attendant devrait convenir aux auditeurs qui recherchent le calme. Quant aux amateurs de sonorités plus rythmées, ils risquent de s’ennuyer.

 

 

 

 

Critique du film Pina de Wim Wenders présenté en hors-compétiton au Festival de Berlin
Gagnez 10×2 places pour la Soirée du vendredi au Cab avec NICO DE ANDREA (CANNES) le vendredi 25 février 2011
Floriane Gillette

2 thoughts on “En attendant, le premier clip de Mélanie Laurent, chanteuse”

Commentaire(s)

  • Nicolas_B

    Mmmh, Juliette Lewis ne boxe pas du tout dans la même catégorie… Elle est beaucoup plus respectable par son niveau de performance vocale et délirante de son univers… loin des mollesses confortablement ennuyeuses des Scarlett ou autre Mélanie.

    Ensuite, que les Charlotte, Sandrine et autre Emmanuelle se frottent à la chanson (ou plutôt des musiciens qui du coup souhaitent leur faire des disques) pourquoi pas, mais que les critiques encensent cette mise en scène, là c’est plus grave…
    Bien sûr, tout ceci coproduit par des majors qui voient par ce biais le moyen de limiter les coûts car elles sont déjà connues.

    Je trouve ça dommage que l’espace médiatique français qui tend à se restreindre pour la musique soit occupé par ces « chanteuses » assez illégitimes à coté d’autres, beaucoup plus confidentielles, jeunes et moins jeunes qui, elles, ont des choses à dire, avec leur talent propre, des tripes, de la voix!
    Mais bon, ce serait le monde à l’envers que les maisons de disques en France fassent VRAIMENT leur travail…

    J’aime à croire que le public est pas complètement dupe. Souhaitons le.

    février 26, 2011 at 15 h 35 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture