Electro
Révolution de palais magistrale pour le Showcase

Révolution de palais magistrale pour le Showcase

12 mars 2014 | PAR Bastien Stisi

Après quatre semaines de fermeture pour cause de travaux, c’est un Showcase remodelé et repensé qui remonte de la plus impressionnante des manières à la surface.

ShowcaseIl y a quelques mois, les deux directeurs artistiques du Showcase Stephan et Tibo’z quittaient la tête du club niché sous le pont Alexandre III afin de prendre ensemble la direction du Zig Zag Club et du Yoyo (le club du Palais de Tokyo), tous deux nouveaux venus dans le monde du clubbing nocturne parisien.

Depuis ce changement de direction soudain, le Showcase émettait en sourdine la volonté de redéfinir son image en même temps que les contours de sa programmation (devenue d’un coup beaucoup trop indé compte tenu de l’espace gigantesque proposé par le club), et d’attirer de ce fait dans son enceinte un public éloigné de la population faussement BCBG et consommatrice accrue de boisson de piètre qualité qui gangrénait jusqu’alors le lieu de son incommodante présence.

Avec la reprise en main du club par l’agence multifonction Savoir Faire (booking, management d’artistes, label, mise en place d’événements…) et par la très innovante agence We Love Art, le changement tant attendu a enfin eu lieu, et risque de voir les tenants les plus pertinents et aguicheurs de la nuit parisienne (à la tête desquels on placera le Social Club et La Machine du Moulin Rouge) trouver un concurrent digne de la plus vive attention.

Avec ce magistral maelström provoqué par deux agences à la collaboration déjà bien affutée (on les a vu travailler ensemble sur l’excellent Peacock Society), la révolution de palais du Showcase prend des allures de véritable feu d’artifice, puisque le club accueillera pour son étincelante ouverture (le 20 mars) les frangins britanniques de Disclosure (direct après leur concert à l’Olympia), ainsi que les très baroques Totally Enormous Extinct Dinosaurs !

Le 22 mars, ce sera au tour du Dijonais Vitalic de faire résonner son électro saccageuse et transcendante dans l’enceinte reconstruite et nouvellement scénographiée du lieu, alors que l’on annonce pêle-mêle pour les mois à venir les noms de Brodinski, de Joris Delacroix, de James Blake, de 2ManyDjs, de The Hacker, de Flight Facilites, de Boys Noize, de Cassius, d’Agoria ou encore de Francesco Tristano, de Clara Moto et de Danton Eeprom pour la soirée dédiée au label InFiné.

Une line-up à faire littéralement tourner la tête en même temps que la billetterie d’un club qui ne devrait pas tarder à retrouver la place qu’il mérite sur le très exigeant échiquier du clubbing nyctalope parisien.

Visuel : (c) Showcase

François Walter fait l’histoire de l’Hiver
La verve du président sera-t-elle bientôt teintée de Gangsta Rap ?
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *