Musique
Dracula, l’amour plus fort que la mort

Dracula, l’amour plus fort que la mort

10 novembre 2011 | PAR Thibault Bonnafoux

Après Le Roi Soleil et Cléopâtre, Kamel Ouali revisite le mythe du comte Dracula pour en faire le personnage principal de son nouveau spectacle musical.

Kamel Ouali le sait : le vampire est une créature à la mode qui fait vendre ! Il a donc décidé de s’emparer du mythe du plus célèbre buveur de sang en racontant à sa façon l’histoire de Dracula. En s’inspirant du livre de Bram Stoker et du film de Francis Ford Coppola, le metteur en scène nous propose une version assez baroque de Dracula. Musicalement tourné vers l’univers pop rock, les chansons sont globalement décevantes à quelques exceptions près. L’autre déception vient des chanteurs qui ne sont pas tous de bons comédiens. Ce qui édulcore sensiblement leurs propos.

Le reste est plutôt réussi, notamment la présence d’une séquence 3D, la diversité des décors, le jeu de lumières et la multitude de style de chorégraphies proposées. Kamel Ouali ne s’y trompe pas, en choisissant de présenter un personnage de Dracula muet, il fait la part belle aux scènes de danses entre le vampire et le personnage de Mina. En surprenant mais sans véritablement renouveler le genre, le metteur en scène propose un show de plus de deux heures que les fans de comédies musicales apprécieront.

 

Les délirantes singeries des Bonobos
Love and bruises, lancinant et agaçant
Thibault Bonnafoux

One thought on “Dracula, l’amour plus fort que la mort”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *