Musique

Des Victoires rafraîchissantes

08 mars 2010 | PAR Gary Serverian

Récompensé à deux reprises, Benjamin Biolay est le grand gagnant de cette 25 ème édition.

La cérémonie des Victoires de la musique 2010 que l’on annonçait sans suspense, nous a finalement réservé son lot de surprises. On attendait Charlotte Gainsbourg… et Olivia Ruiz lui  a volé la vedette. Nommée dans trois catégories pour son album IRM, l’actrice est finalement repartie bredouille. Le jury lui préférant l’ancienne pensionnaire de la Star Academy récompensée par la Victoire de la meilleure interprète féminine de l’année et celle du meilleur vidéo-clip. L’autre surprise de la soirée, Izia Higelin, s’est vue, elle aussi, descerner deux trophèes. Album rock et révélation scène.

Cette 25ème édition des Victoires a, par ailleurs, consacré Benjamin Biolay. Le chanteur, récompensé à deux reprises, fût l’attraction principale de la cérémonie. Les prix d’album de l’année et de meilleur interprète masculin traçant les contours d’un triomphe prévisible. Attribuée par les internautes, on attendait avec impatience la Victoire du groupe ou de l’artiste révélation du public. Et c’est le collectif Pony Pony Run Run qui est reparti les mains pleines. Devançant ainsi La Fouine, qui n’a même pas pu se consoler avec la Victoire de l’album de musiques urbaines puisque Oxmo Puccino, l’esthète grammatical de la scène rap française, a été récompensé pour l’Arme de Paix. Un an après sa mort, le jury attribua à Alain Bashung le prix du meilleur DVD musical. Benjamin Biolay, l’interprète masculin de l’année, tenait d’ailleurs à lui rendre hommage. Il proposa qu’on rebaptise cette catégorie la « Victoire Alain Bashung de l’interprète masculin de l’année ».

Palmarès complet de cette 25 édition :

Artiste interprète masculin de l’année : Benjamin Biolay

Artiste interprète féminine de l’année : Olivia Ruiz

Groupe ou l’artiste révélation du public de l’année : Pony Pony Run Run

Groupe ou l’artiste révélation scène de l’année : Izïa

Album révélation de l’année : Tree Of Life de Yodelice

Album de l’année : La Superbe de Benjamin Biolay

Album rock de l’année : Izia de Izïa

Album de musiques urbaines de l’année : L’Arme de paix Oxmo Puccino

Album de musiques du monde de l’année : La différence Salif Keita

Enregistrement de musiques électroniques ou dance de l’année : Manual For A Successful Rioting Birdy Nam Nam

Chanson originale de l’année : Comme des enfants Coeur de Pirate

Spectacle musical/la tournée/le concert de l’année : Tour 66 Johnny Hallyday

Vidéo-clip de l’année : Elle panique Olivia Ruiz

DVD musical de l’année : Alain Bashung à l’Olympia

Oscars 2010 : enfin une femme!
Patrick Topaloff est mort
Gary Serverian

3 thoughts on “Des Victoires rafraîchissantes”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *