Musique

Cristal Ballroom : les roses noires de BABX

22 avril 2009 | PAR marie

babx_cd-0688b1Il fait penser à Gainsbourg, à Bashung le temps de deux mots polysémiques bien assortis, au Saez de notre adolescence pour ses vers suicidaires ; il dit avoir Léo Ferré pour maître et met en scène un univers baudelairien chargé d’espoirs voluptueux formulés sur des trottoirs usés par des putes fatiguées. Nonobstant, avec ce deuxième album, BABX danse dans une salle de bal toute particulière. Hommage à un poète aux vers courts et aux rimes riches que berce une planante musique.

La chanson française est fatiguée, nous dit-on, épuisée de ses éternelles références, de ses propos collés à de minimalistes accords, de son intellectualisme pédant ou de son misérabilisme affligeant. Peut-être. Il est possible aussi qu’à un tel point d’écœurement, BABX ne vous rafraîchisse pas.

De toute façon, BABX n’est pas rafraîchissant. Ses murs de glace brûlent les « myocardes [tissu musculaire du coeur] titaniques ». Devant eux, sur de mélancoliques mélodies, le chanteur projette des paysages urbains saturés de caméras, de volutes de fumée et de bas résilles arrachés. Qu’ils soient habitués des trottoirs ou des hôtels internationaux, les personnages de ses chansons côtoient finalement les mêmes bas-fonds. Aubes, mers et trottoirs sont tous obscurément parés, même chez la Reine des Neiges, qui pour l’heure s’en est allée, règne un Soleil noir de la Mélancolie (Cristal Ballroom). Sous ses rayons, la salle de bal, mirifique Palais des Glaces, a fondu ; hommes comme femmes y noient leurs amours déchus (« Coule dans mes sillons », Electrochocs Ladyland ; L’orage). Non, l’eau de BABX n’est pas rafraîchissante, la pluie y est continuelle et les Invitations aux voyages bien vaines. Si, en bon Baudelairien, l’artiste rêve d’île (L rêve d’Il), de « matins satins » et de « villes mauves », il se rappelle entre deux vers, combien ses espoirs sont déjà « poussière« .

Vous l’avez compris, BABX, dit, de jour, David Babin, est un poète maudit ; il en a la jeunesse ainsi que les écrits saccadés et érudits qui empruntent autant à la mythologie urbaine qu’aux ouvrages de botaniques (pour information, un Vétiver est une plante tropicale originaire d’Inde aux racines odorantes utilisée en parfumerie, source : TLF). Vous allez fondre…!

Cristal Ballroom, Wagram, Dans les bac, 11 titres.

Marie Barral

Vous pouvez découvrir trois titres sur son myspace mais, on ne vous le cache pas, ce ne sont pas les plus beaux : cliquez ici

Le 12 mai au Café de la Danse

Voici BABX chantant un des titres du précédent album (Crack Maniac)

Hadopi : l’imprimante de mon voisin est coupable
Sarkozy et Berlusconi enlacés dans un boa orange…
marie

One thought on “Cristal Ballroom : les roses noires de BABX”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *