Musique

Clip de Born to Die : Lana Del Rey persiste et signe le rêve retro americain

Clip de Born to Die : Lana Del Rey persiste et signe le rêve retro americain

16 décembre 2011 | PAR Yaël Hirsch

Acclamée lors du live piano-voix de ce nouveau titre à mythique Château Marmont il y a quelques jours (voir la vidéo ci-dessous), la nouvelle coqueluche boudeuse du monde de la musique (voir notre article) depuis la disparition d’Amy Winehouse et depuis « Video Games » vient de jeter sur les ondes le clip son nouveau tube : « Born to Die ».

Conventionnel dans le texte comme dans la musique, ce lamento fataliste est à peine relevé par la voix grave de la (déjà!) diva. Vaguement christique, vaguement rétro et surtout vaguement fureur de vivre remixée aux tatouages des années 2010, la vidéo est à l’avenant du tube. Attention tout de même à ce que la scène de vestale entre deux tigres empaillés dans une église type Florentine intercalée avec les scènes plus langoureuses ne lui attirent pas quelques protestations par les temps qui courent… Si la belle n’était pas aussi insaisissable, dans sa robe graphique, ce serait presque un fashion faux-pas.

On vous laisse commenter Lana Del Rey, œil de biche oblige, ongles lamés de rouges, robe de vierge, nuisette ou mini short starlette, regretter la mort déjà annoncée de son couple avec un mannequin tatoué.

Classiques : Ambre et Carmen Jones, deux chefs d’oeuvre d’Otto Preminger à nouveau à l’écran
1er temps d’un dernier hommage à Merce Cunningham au Théâtre de la Ville : de l’abstraction colorée à la blanche vivacité
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Clip de Born to Die : Lana Del Rey persiste et signe le rêve retro americain”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *