Classique
Victoires de la Musique Classique 2016 : Richard Dubugnon

Victoires de la Musique Classique 2016 : Richard Dubugnon

16 février 2016 | PAR Elodie Martinez

Suite de notre galerie de portrait des nommés aux Victoires de la Musique Classique 2016 avec aujourd’hui le premier des compositeurs en lice : Richard Dubugnon.

Richard Dubugnon est né à Lausanne en 1968. Ce n’est qu’à l’âge de 29 ans qu’il s’essaie à la musique après des études d’Histoire à Montpellier. Au bout de seulement deux années d’écriture et quatre de contrebasse, il est reçu au CNSM de Paris où il obtient un 1er Prix en Contrepoint en 1993, un 2ème Prix en Fugue en 1994 ainsi qu’un autre 1er Prix en Contrebasse en 1995. La même année, il reçoit le Prix Salavin de la Fondation de France

Il part ensuite au Royaume-Unis et il obtient un Master de Composition à la Royal Academy of Music en 1997 à Londres où il vite et enseigne durant 7 ans. Il revient finalement en France en 2003 où sa carrière prend un nouvel essor avec la création de ses premiers Arcanes Symphoniques, une commande de Radio France. Il reçoit le Prix de la Fondation Nadia et Lili Boulanger, le Prix Pierre Cardin de l’Académie des Beaux-Arts et le prix de la Fondation Groupe de Banque Populaire. 2003 est aussi m’année de l’enregistrement d’un premier album.

L’année suivante, il remporte le Prix de la Fondation Nadia et Lili Boulanger et encore en 1997 où il obtient le 2ème Prix du Concours Jeunes compositeurs de l’Orchestre de Chambre de Lausanne pour Horrifiques op.13. Il compose un concerto pour violon pour Janine Jansen qui est créé en décembre 2008 Salle Pleyel avec l’Orchestre de Paris sous la direction d’Esa-Pekka Salonen. Janine Jansen a ensuite rejoué sa musique à la Philharmonie de Berlin et lui a également commandé trois pièces pour son dernier album Beau Soir avec Itamar Golan au piano. L’album est disque d’or à sa sortie aux Pays-Bas en septembre 2010.

En 2006, il reçoit le Prix Hervé Dugardin de la SACEM. Richard Dubugnon était compositeur en résidence avec l’Orchestre National de Montpellier entre 2006 et 2008, période qui lui permet d’enregistrer son album Arcanes symphoniques qui reçoit le Grand prix Lycéen des compositeurs organisé par La Lettre du Musicien en 2009, engendrant divers projets pédagogiques.

Entre 2010 et 2011, il est compositeur en résidence aux Etats-Unis à Yaddo, Mac Dowell Colony et Montalvo Arts Center. Le concerto pour deux pianos et double orchestre « Battlefield » pour Katia et Marielle Labèque qu’il créé en 2011 avec le Los Angeles Philharmonic (avec à sa tête Semyon Bychkov) fait le tour du monde. Le New York Times écrit au sujet de sa musique qu’est est « conduite par une sensibilité moderne et ludique ». Il est d’ailleurs joué par l’Orchestre de Paris en 2012 avec Paavo Järvi, puis par l’Orchestre de la Suisse Romande, le Gewandhaus Leipzig et NHK Tokyo en 2013, à nouveau avec les mêmes pianistes et Semyon Bychkov.

Face à un tel succès, le Verbier Festival lui commande deux œuvres, une en 2011, l’autre en 2013, tandis qu’il fait ses débuts à la Tonhalle Zürich avec le jeune chef Lionel Bringuier en 2012 et qu’il devient résident de l’Orchestre de Chambre de Lausanne en 2013-2014. Il reçoit par ailleurs le Prix Culturel Vaudois Musique En 2014. Il est également invité régulièrement par l’Orchestre de la Suisse Romande qui lui offrira une résidence en 2018 pour son centenaire après avoir été compositeur en résidence au Winterthur Musikkollegium en 2016-2017.

Enfin, la pédagogie est aussi ce qui caractérise le compositeur qui a longtemps enseigner au Royaume-Unis, en France et aux Etats-Unis, dans des institutions telles que la Royal Academy of Music et The Purcell School. Il est à l’origine de divers projets de composition collective avec notamment des enfants vivant dans des zones à difficultés et n’ayant pas accès à la musique. Parallèlement, il s’est souvent produit en concerts de musique de chambre comme contrebassiste et en tant que tuttiste avec l’Opéra de Paris et l’Orchestre de la Suisse Romande. Son éditeur principal est Peters mais quelques-unes de ses œuvres sont chez Alphonse Leduc. Il est chef d’une collection Contrebasse aux éditions Gérard Billaudot (Paris).

Site officiel

Liste complète des nommés

©DUBOIS_Laurent-BCU_Lausanne

Retour aux sources murakamiennes avec « Écoute le chant du vent » et « Flipper, 1973 »
Sorties ciné de la semaine du 17 Février
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

2 thoughts on “Victoires de la Musique Classique 2016 : Richard Dubugnon”

Commentaire(s)

  • Carré J et A

    Bravo! Paul aurait été très fier de vous

    mars 17, 2016 at 0 h 33 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *