Classique

Valérie Josse et Sabine Adam-Bienaime nous parlent du partenariat entre le Choeur régional Vittoria d’Île-de-France, et le Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles Grand Parc

Valérie Josse et Sabine Adam-Bienaime nous parlent du partenariat entre le Choeur régional Vittoria d’Île-de-France, et le Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles Grand Parc

21 mars 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le Chœur régional Vittoria s’associe aux classes à horaires aménagés musique (CHAM) du collège Rameau de Versailles pour interpréter « le Magnificat » de Martin Palmeri au prestigieux Théâtre Montansier de Versailles le 16 juin. Nous avons rencontré Valerie Josse, chef de chœur, professeur de chant choral et de formation musicale au conservatoire et Sabine Adam-Bienaimé, conseillère aux études, pour en savoir plus ce qu’impliquent de telles actions pédagogiques.

Vous menez une grande campagne de collaboration avec des jeunes. D’où viennent-ils et sont-ils inscrits dans des parcours qui croisent la musique classique ?

Les 70 collégiens qui participent à ce projet suivent tous le cursus Classes à Horaires Aménagés dans un partenariat qui existe depuis de nombreuses années entre le Conservatoire et le Collège Rameau de Versailles. Cette organisation permet d’allier études générales dans un collège public et études musicales avec l’apprentissage d’un instrument au Conservatoire. Ce cursus est proposé dès l’école primaire, puis après les années de collège, il se poursuit au Lycée.

Lors de ce concert, les musiciens joueront de grands élèves et étudiants instrumentistes du cycle d’orientation professionnelle des classes préparant à l’enseignement supérieur et de Licence. Ils tiendront les parties orchestrales de l’œuvre, encadrés par des musiciens professionnels dans un souci pédagogique. Grâce à de nombreux partenariats, les étudiants du CRR de Versailles Grand Parc ont ainsi la possibilité, tout au long de leur formation, de travailler les répertoires anciens et contemporains, et de se produire sur de grandes scènes nationales ou internationales. Une fois encore ce concert sera une opportunité de se mise situation professionnelle.

 

Quels sont vos outils pour diffuser la musique classique et la culture du chœur  auprès des enfants ?

Tous ces élèves poursuivent un cursus d’Enseignement où le Chant Choral est valorisé faisant partie intégrante de leur formation. Chaque année : le plus grand nombre en est à une dizaine d’année de pratique vocale bihebdomadaire, enseigné tant au Conservatoire qu’au Collège, élément qui leur permet une appropriation de cette partition techniquement et vocalement exigeante.

Vous donnerez à entendre le Magnificat de Martin Palmeri au théâtre Montansier de Versailles. Parlez-moi de cette oeuvre ? En quoi est-elle intéressante pour des voix jeunes ?

Le partenariat entretenu avec le Choeur régional Vittoria pour sa 3ème année, a permis à Michel Piquemal de proposer cette possibilité dès l’an dernier à Valérie Josse, chef de chœur en classe CHAM sur l’ensemble du cursus du primaire au lycée. Le dynamisme que la composition de Martin Palmeri dégage, et la couleur exceptionnellement chaleureuse de son écriture ont été décisifs sur le choix de cette pièce. Le fait de pouvoir faire découvrir la particularité de l’écriture qui utilise la rythmique du Tango dans une pièce religieuse avec la sonorité rare que donne le Bandonéon l’ont incité à le proposer en direction des collégiens.

Informations pratiques :

MAGNIFICAT DE MARTÍN PALMERI – AVEC LE CHOEUR DE COLLÈGE RAMEAU ET LE CHOEUR DU CONSERVATOIRE DE VERSAILLES
16 juin 2019 à 17:00 au Théâtre Montansier, 13 rue des réservoirs, 78000 Versailles. Ouverture prochaine de la billetterie

 

Visuels : ©Choeur Vittoria

Image à la Une et en couverture :©Sylvain Bachelot

Martin Palmeri nous parle de la création de « La Creación » en France, en collaboration avec le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France.
Le sale est beau à la Commune
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *