Classique
Playlist du Festival de Laon

Playlist du Festival de Laon

02 octobre 2019 | PAR Victoria Okada

Actuellement la 31 édition du Festival de Laon a lieu sur les lieux emblématiques et culturels de l’Aisne : la Cathédrale, l’église Saint-Martin et la Maison des arts et Loisirs de Laon, ainsi que la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons. Le Festival anticipe le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven en 2020, mais aussi le 150e anniversaire de la mort de Berlioz. Voici notre sélection de concerts en playlist.

4 octobre à 20h à la Maison des Arts et Loisirs de Laon

Marie-Josèphe Jude et Jean-François Heisser interpréteront la Symphonie fantastique d’Hector Berlioz dans la transcription pour deux pianos de Heisser, qu’ils ont enregistrée sur un piano vis-à-vis Pleyel 1928, collection Cité de la Musique, publiée chez Harmonia Mundi.
En complément du programme, toujours en duo, le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy (transcription du compositeur) et l’Iberia d’Albeniz (transcription d’André Caplet).


12 octobre à 20h à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons

Le violoncelliste Edgar Moreau et l’Orchestre de Picardie, sous la direction de Arie van Beek, proposent le célèbre Concerto pour violoncelle et orchestre n° 2 en ré majeur de Haydn, dont la partition autographe n’a été retrouvée qu’au début des années 1950. Dans le même concert, on entendra l’Ouverture en ut majeur de Fanny Mendelssohn, la sœur non moins talentueuse de Félix, et la Symphonie inachevée de Schubert.


The Women’s Philharmonic dirigé par JoAnn Falletta interprète l’Ouverture de Fanny Mendelssohn

18 octobre à 20h au Conservatoire de Laon

La pianiste Anne Queffélec offre une soirée « Vive Vienne ! » avec les trois compositeurs viennois de l’époque classique : Haydn, Mozart et Beethoven. Le programme constitue un panorama succinct de l’évolution d’écriture pianistique pour aboutir au romantisme.

Sonate pour piano n° 13 en si bémol majeur K. 333


3 novembre à 16h à la Maison des Arts et Loisirs de Laon

Le concert est entièrement dédié à Beethoven, avec trois Trio (op. 1 n° 1 en mi bémol majeur ; op. 11 en si bémol majeur ; op. 70 n° 1 en ré majeur « Trio des esprits », qui marquera le premier volet d’une intégrale des trios en trois concerts de 2019 à 2020 à Laon (10 octobre 2020) et à Soissons (7 février 2020). Trois interprètes internationaux en pleine maturité — Philippe Cassard (piano), David Grimal (violon) et Anne Gastinel (violoncelle) — offriront un après-midi vivifiant.

 

Clair de Lune de Debussy par Philippe Cassard 

 

David Grimal dans le Concerto pour violon de Beethoven (finale) avec l’Orchestre Les Dissonances

 

Anne Gastinel interprétant la « Sarabande » de la 3e Suite pour violoncelle seul de Bach


8 novembre à 20h à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons

L’Orchestre national de Lille sous la baguette de Jean-Claude Casadesus propose trois œuvres qui marquaient une grande nouveauté à chaque époque : Le Carnaval Romain de Berlioz, le Concerto pour violon en mi mineur de Mendelssohn avec Tedi Papavrami et la Symphonie n° 1 de Chostakovitch.

Tedi Papavrami lors d’un récital à la Fondation Louis Vuitton en juin 2016

9 novembre à 20h à la Maison des Arts et Loisirs de Laon

Pour la clôture du Festival, un spectacle inattendu et joyeux intitulé Vous qui Savez ce qu’est l’Amour, un one woman show par la mezzo-soprano Romie Estèves. Elle raconte et interprète Les Noces de Figaro de Mozart déjantés en une heure quarante, accompagnée de guitares par Jérémy Peret.

Google Vs. Media
Jean-Michel Jarre : « Avec Mélancolique Rodéo, j’ai essayé d’emmener le lecteur dans quelque chose d’inattendu. »
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *