Classique

Pâques à Baden-Baden

Pâques à Baden-Baden

09 mars 2019 | PAR Clément Mariage

Cette année, le Festival de Pâques de Baden-Baden maintient son partenariat avec les Berliner Philharmoniker  pour la septième édition consécutive. Du 13 au 22 avril,  l’orchestre, réputé pour être l’un des plus brillants du monde, se produira au Festpielhaus Baden-Baden au cours de quatre représentations d’opéra et quatre grandes soirées de concert. En outre, certains membres des Berliner Philharmoniker proposeront 15 concerts de musique de chambre en divers lieux de Baden-Baden, Rastatt et Bühl. 

Trois opéras

Otello de Giuseppe Verdi est au cœur de la programmation de ce septième Festival de Pâques avec les Berliner Philharmoniker. Ils seront dirigés par le très grand Zubin Mehta, qui cultive une amitié musicale avec le grand orchestre allemand depuis les années 1960. La mise en scène de cette nouvelle production sera confiée à Robert Wilson, qui a déjà créé à Baden-Baden trois mises en scène (Aida, L’Opéra de Quat’sous et Le Freischütz). Les rôles principaux seront tenus par des habitués du rôle et considérés à juste titre comme faisant partie des meilleurs interprètes actuels de cet opéra : Stuart Skelton en Otello, Sonya Yoncheva en Desdemona et Luca Salsi en Iago. Immenses soirées en perspectives…

Deux opéras seront créés au Theâtre de Baden-Baden à l’occasion du Festival de Pâques : dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Clara Schumann, le rideau se lèvera pour la première fois sur l’opéra de la compositrice américaine Victoria Bond, Clara. Dans la fosse d’orchestre prendront place des membres de l’Académie Herbert von Karajan des Berliner Philharmoniker. Der Kleine und Otello s’adresse tout particulièrement aux enfants. Cet opéra d’une durée d’une heure sera chanté par des élèves de divers conservatoires supérieurs allemands. L’orchestre sera composé de membres des Berliner Philharmoniker et sera dirigé par Raphael Haeger. La musique et le livret sont signés par Aurélien Bello et Tina Hartmann d’après des motifs de Giuseppe Verdi. 

Trois concerts

Après les adieux de Sir Simon Rattle en tant que chef principal et avant l’entrée en fonction de son successeur Kirill Petrenko, les Berliner Philharmoniker invitent des chefs de renom au Festival de Pâques de Baden-Baden. Outre Kirill Petrenko et Zubin Metha, Riccardo Muti viendra diriger le Requiem de Verdi, avec pour solistes Vittoria Yeo (soprano), Elina Garanca (mezzo-soprano), Francesco Meli (ténor) et Ildar Abdrazakov (basse). C’est le Chœur du Bayerischer Rundfunk qui se joindra à l’orchestre et aux solistes. Parallèlement, deux concerts du Festival de Pâques 2019 seront dirigés par le nouveau chef principal choisi par les Berliner Philharmoniker, Kirill Petrenko. La soliste du premier concert, le lundi 15 avril à 18 heures, sera la violoniste Patricia Kopatchinskaia. Elle interprètera le Concerto pour violon de Schönberg. Pour le concert symphonique du lundi de Pâques, les Berliner Philharmoniker accompagneront le pianiste Lang Lang dans le Concerto pour piano n°2 de Beethoven et joueront en deuxième partie de soirée (comme le 15 avril) la Symphonie n°5 en mi mineur de Tchaikovsky.

La musique de chambre

Avec 15 concerts de musique de chambre en divers lieux de Baden-Baden, Rastatt et Bühl, des membres des Berliner Philharmoniker ont choisi des œuvres de divers compositeurs et de différentes époques, des Membra Jesu nostri de Bruxtehude au Conte fantastique de Caplet, en passant par le rare Quatuor à cordes de Verdi et des Lieder de Korgnold. A noter qu’on pourra entendre au Bürgerhaus Neuer Markt de Bühl, le Samedi Saint (20 avril 2019 à 14 heures), L’Histoire du soldat de Stravinsky avec Dominique Horwitz dans le rôle du narrateur. Au Casino de Baden-Baden, le mercredi 17 avril 2019 à 21 heures, un mystérieux programme « Late Night » tentera d’approcher le « diabolus in musica ».

Tout le programme est disponible ici.

Pour réserver des places, voir ici.

Infos pratiques

« Back side, Dos à la mode », un nouveau regard pour voir la mode en face
Panique, Mrzyk et Moriceau kidnappent les crottes de nez !
Clément Mariage

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *