Classique

[Lille Métropole] L’orchestre national de lille voit grand pour ses 40 ans.

[Lille Métropole] L’orchestre national de lille voit grand pour ses 40 ans.

03 juillet 2015 | PAR Audrey Chaix

L’orchestre national de lille a 40 ans. Dirigé de main de maître par Jean-Claude Casadesus depuis sa création, l’orchestre a su s’imposer dans le monde de la musique classique comme un incontournable. Que ce soit à Lille, dans son écrin du Nouveau Siècle complètement rénové très récemment, ou dans le monde entier lors de tournées, l’o.n.l mène une action constante auprès de tous les publics, pour démocratiser la musique classique et ouvrir ses portes au plus grand nombre. 

40-ans-onlEt pour lancer la saison de ses 40 ans, l’orchestre voit grand : il soufflera ses bougies au Stade Pierre-Mauroy, dont la stature imposante veille sur Villeneuve d’Ascq (à quelques kilomètres de Lille) depuis août 2012. Avec cent musiciens de l’o.n.l, deux cents choristes de la re?gion Nord-Pas de Calais et de la ville de Reims et trois artistes lyriques internationaux (Yeree Suh, soprano ; Jakob Huppmaan, contre-ténor ; Ales Jenis, baryton), sous la direction de Jean-Claude Casadesus, le programme est conçu pour plaire à tous : ils joueront Carmina Burana, de Carl Orff, et le Boléro de Ravel – rappelons que c’est avec ce même morceau que l’orchestre avait inauguré la saison Fantastic de lille3000 en octobre 2012. Deux œuvres star du répertoire classique international, qui résonneront avec la grandeur dramatique qui les caractérise dans l’enceinte du stade en configuration arena. Soit 13 000 places à tous les prix : plus de la moitié sont vendues au tarif de 10 € – et elles sont déjà toutes parties.

Avant cela, l’o.n.l n’oublie pas les Lillois, puisqu’une programmation estivale est proposée le 9 juillet avec Varèse, Grieg et Dvorak, sous la direction de Michal Nesterowicz. Le 10 juillet, c’est pour les familles que le même chef dirigera Pierre et le Loup, de Prokofiev.

Une chose est sûre : l’orchestre national de lille propose un mois de juillet vitaminé au public lillois, qu’il soit simple amateur ou connaisseur chevronné !

Pour les retardataires, il reste quelques places en catégorie 1 (38 €)

[interview] Marcus Miller, Afrodezia  » Je pense que mon rôle est de transmettre un message d’union »
[Chronique] Mbongwana Star : le changement depuis Kinshasa
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaixphoto : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *