Classique

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 27 mai

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 27 mai

29 mai 2019 | PAR Paul Fourier

L’équipe classique et lyrique de Toute La Culture vous parle comme chaque semaine des concerts qu’elle a choisis et qu’elle va ou aimerait entendre. Suivez le guide.

Lundi 27 mai (20h00), c’est la huitième et ultime soirée de l’Intégrale Brahms de cette saison avec le duo Renaud Capuçon et Nicholas Angelich au Théâtre des Champs-Elysées.
Peter Sellars met en scène à la Philharmonie Lagrime di San Pietro de Roland de Lassus avec le Los Angeles Master Chorale.

Mardi 28 mai (20h30), Rossini et son Stabat Mater résonneront dans la grande salle de la Philharmonie de Paris (Orchestre de chambre de Paris, direction : Domingo Hidoyan avec Sonya Yoncheva, Chiara Amarù, Celso Albelo, Roberto Tagliavini).
Salle Gaveau, place à Miroslav Kultyshev, aussi impressionnant techniquement que fascinant musicalement, dans un programme d’une diversité passionnante et parfois contrastée réunissant Schumann, Debussy et Liszt-Horowitz.
Ce même jour, à 20h30, on pourra assister à un requiem allemand de Brahms donné par l’ensemble Aedes et l’orchestre les Siècles au théâtre impérial de Compiègne
Encore au théâtre de l’Avenue Montaigne, on aura une semaine très lyrique avec ce soir l’Orfeo de Monteverdi qui réunira Emiliano Gonzalez-Toro, Giulia Semenzato, Mathias Vidal, Eva Zaïcik ou encore Lea Desandre pour ne citer qu’eux.
A Dijon, l’ensemble Anima Eterna Brugge, dirigé par Jos van Immerseel, proposera « Mozart, dernières symphonies » dans une soirée regroupant sa Symphonie n°39, sonConcerto pour basson et sa Symphonie n°40.

Mercredi 29 mai, à 20h30, Elizabeth Leonskaja remplace Murray Perahia dans un programme Schubert à la Philharmonie de Paris.
Au Théâtre des Champs-Elysées, nous retrouverons avec plaisir Agrippina de Haendel portée par Joyce di Donato, Elsa Benoit, Franco Fagioli et Xavier Sabata qui remplacera Marie-Nicole Lemieux suite à son désistement annoncé il y a une quinzaine de jours.
Leonardo Garcia Alarcon, Cappella Mediterranea et le Choeur de chambre de Namur seront à Dijon pour Il Diluvio universale de Falvetti en version scénique, accompagnés par Mariana Flores, Valerio Contaldo, Matteo Bellotto, Julie Roset, Caroline Weynants, Anthéa Pitchanik etFabian Schofrin.

Jeudi 30 mailes maisons semblent se reposer afin de se préparer à la suite chargée de la semaine…

Vendredi 31 mail’Auditorium de Lyon vous attend toujours pour son rendez-vous « Expresso« , cette fois-ci autour de Ravel et Tan Dun.

Samedi 1er juintoujours au Théâtre des Champs-Elysées, nous entendrons Maitre Peronilla d’Offenbach, avec notamment Véronique Gens, Tassis Christoyannis, Anaïs Constans, Chantal Santon-Jeffery, ou encoreAntoinette Dennefeldqui vient de triompher dans Carmen à Dijon.
L’Auditorium de Lyon met Debussy à l’honneur, mais aussi Tan Dun qui dirigera sa musique aux côtés de celle du compositeur français, à la tête de l’Orchestre national de Lyon, de Dmitri Masleev (piano) et de Di Xiao (soprano d’opéra de Pékin).
Dans le cadre d’un projet qui réunit autour des musiciens de l’Orchestre Dijon Bourgogne les étudiants de l’ESM de Dijon et de la Hochschule de Mayence, deux œuvres parmi les plus visionnaires du XIXe siècle rencontrent la musique contemporaine qu’elles ont contribué à faire advenir. L’Opéra de Dijon vous attendra donc ce soir pour Todtenfeier de Mahler, la Symphonie fantastique de Berlioz et In Sync de Brigitta Muntendorf. 
L’Opéra de Marseille proposera pour sa part la Première de Rigoletto dans une mise en scène de Charles Roubaud avec non plus Sabine Devieilhe mais Jessica Nuccio dans le rôle de Gilda, Nicola Alaimo dans le rôle-titre, ou encore Enea Scala en Duc de Mantoue.

Dimanche 2 juinrendez-vous au Théâtre des Champs-Elysées pour le premier des deux soirs consacrés au désormais concert annuel de Radio Classique. Après Offenbach, Verdi puis Rossini, c’est au tour de Mozart d’être à l’honneur grâce à l’Orchestre national d’Ile-de-France dirigé par Pierre Dumoussaud, ainsi que les solistes Angélique Boudeville, Ambroisine Bré, Julien Dran, Jean-Sébastien Bou et Nicolas Cavallier

Crédit  : Affiche Rigoletto / Opéra de Marseille 

Bain de nature et de lumière au Domaine des Etangs
L’agenda cinéma de la semaine du 29 mai
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *