Classique

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 20/05/2019

Les concerts classiques et lyriques de la semaine du 20/05/2019

21 mai 2019 | PAR Paul Fourier

L’équipe classique et lyrique de Toute La Culture vous parle comme chaque semaine des concerts qu’elle a choisis et qu’elle va ou aimerait entendre. Suivez le guide.

Mercredi 22 mai, à 20h30, à la Philharmonie de Paris, William Christie et les Arts Florissants interprèteront deux des plus célèbres symphonies « parisiennes » de Haydn. Le violoncelliste Cyril Poulet les rejoindra dans le délicieux Concerto pour violoncelle n°2.

Du 22 au 24 mai, l’opéra, Faust, de Gounod est à l’affiche de l’opéra de Nice avec Stefano Secco, Chloé Chaume et Nicolas Courjal.

Jeudi 23 mai, à 20h30, à la Philharmonie de Paris, il faut profiter de la défection de Radu Lupu  pour aller écouter le pianiste Arcadi Volodos dans un programme Schubert, Rachamaninov, Scriabine.

Du vendredi 24 au dimanche 26 mai, encore à la Philharmonie de Paris, c’est un impressionnant week-end tout Berlioz qui nous est proposé.

Vendredi 24 mai, on aura la première de André Chenier de Giordano avec Béatrice Uria-Monzon au Grand Théâtre de Tours. c’est jusqu’au 28 et ici pour le programme.

Ceux qui aiment l’opéra russe et Eugène Oneguine, en particulier, pourront aller soit à Rouen, soit à Toulon.

Samedi 25 et dimanche 26 mai, l’opéra de Montpellier raconte l’histoire du soldat, œuvre dans laquelle Stravinsky a imaginé une musique pour sept instrumentistes à l’intersection entre tango, ragtime, paso doble et jazz. Ce « mimodrame » sera mis en scène par Alex Ollé, dirigé par Magnus Fryklund et interprété par Sébastien Dutrieux.

Dimanche 26 mai, à 19h30, l’opéra de Rameau, Hippolyte et Aricie est donné au théâtre des Champs-Élysées avec Mélissa Petit, Cyrille Dubois et Stéphanie d’Oustrac (direction Emmanuelle Haïm, Orchestre La Scintilla Zurich).

Hors de nos frontières (mais pas si loin) :

Lundi 27 mai, dans la foulée de Paris, Tosca retrouve le Royal Opera House de Londres. Vittorio Grigolo qui sauva la première parisienne, y sera aux côtés de Kristine Opolais et de Bryn Terfel.

 

Crédit : (c) Charles Duprat / OnP

Cannes 2019, jour 7: L’empereur Tarantino, de belles interviews, Bong Joon-ho déchaîné et des ours
Cannes 2019, Compétition : « Le jeune Ahmed », chronique d’un adolescent belge extrême par les frères Dardenne
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *