Classique
L’agenda classique et lyrique, physique et numérique du 23 juin

L’agenda classique et lyrique, physique et numérique du 23 juin

23 juin 2020 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’on commence à se dire que certains festivals auront bien lieu cet été, le numérique et le physique se donnent la main pour un programme musical riche en cette fin du mois de juin… 

Par Yaël Hirsch, Victoria Okada et Paul Fourier

Mardi 23 juin, à 19h, la deuxième soirée des Nocturnes de l’Opéra National de Lorraine à Nancy affiche déjà complet avec un programme Écho d’opéra : Puccini, Rossini. Mais cette série de concerts gratuits se poursuit jusqu’au 4 juillet. Informations.

Mercredi 24, place à l’écriture contemporaine. En résidence au Phare à Lucioles de Sault, la pianiste Pascale Berthelot jouera sur la place de la Mairie, en plein cœur du marché pour un concert unique, gratuit et ouvert à tou-te-s. Ce même jour, la Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique (Direction : Sarah Koné) proposera un concert exceptionnel, dans un dispositif adapté aux circonstances : 100 enfants seront répartis dans toute la salle Favart et le concert sera filmé et enregistré depuis la scène. Au programme des airs chantés a capella ou accompagnés au piano. Le concert sera également diffusé dès le 26 juin sur la page dédiée du site de l’Opéra Comique et sur Culturebox. 

Le mercredi 24 juin, encore, et à 20h, l’Opéra National de Bordeaux présentera sa saison 2020 – 2021. Cette soirée spéciale sera retransmisse en direct sur sa page Facebook et sera suivie d’un spectacle surprise en présence de nombreux jeunes talents de la scène lyrique française.

Jeudi 25 juin : A 20h, l’auditorium de Radio France ouvre ses portes au public qui pourra assister en live aux 5 derniers concerts du cycle « Le temps retrouvé ». Ce jeudi soir : un concert de Cédric Tiberghien avec l’ONF dirigé par François-Xavier Roth. Informations. Ce même jour, à 20h, le Théâtre du Capitole de Toulouse rend hommage à la soprano Mady Mesplé, décédée récemment. Avec les artistes :  Anaïs Constans, Catherine Hunold, Céline Laborie (sopranos), Sophie Koch (mezzo-soprano), Stéphane Degout (baryton), Nino Pavlenichvili, Miles Cléry-Fox, Robert Gonnella, Christophe Larrieu (piano) et le chœur du Capitole (direction musicale : Alfonso Caiani).

Du vendredi 26 au dimanche 28, à l’Auditorium de Radio France, l’intégrale des Sonates de Beethoven en huit concerts par des jeunes pépites français du piano, sous l’égide de François-Frédéric Guy (initialement prévue à la fin mars) se donnera sans public mais retransmise en direct sur France Musique

Vendredi 26 juin, à 20h, on retrouvera l’Orchestre national du Capitole (direction : Tugan Sokhiev, piano : Bertrand Chamayou) à la Halle aux grains de Toulouse (et avec une jauge limitée). Le concert est destiné, avant tout, au public ayant renoncé au remboursement de ses billets suite à l’annulation des concerts de fin de saison, ainsi qu’au personnel soignant mobilisé par la crise. Au programme : Les Hébrides et la Symphonie n°4 de Mendelssohn et le Concerto pour piano en sol majeur de Ravel.

Et le samedi 27 juin, à 19h30, c’est l’Opéra Comique qui rouvre avec une série de représentations exceptionnelles et réaménagées pour l’occasion du Cabaret Horrifique de Valérie Lesort (Ercole Amante de Francesco Cavalli, co-production Opéra Comique, Opéra de Versailles et Opéra national de Bordeaux, dans sa mise en scène avec Christian Hecq, vient de remporter le Grand Prix de l’Association professionnelle de la critique). Artistes et public seront réunis sur la scène de l’Opéra Comique, dans le respect de toutes les normes sanitaires en vigueur. Un spectacle lyrique à l’humour grinçant, proposé pour un nombre de places encore très limité, mais avec 7 représentations, du 27 juin au 4 juillet et ouvert aux plus jeunes. Prix 25 euros. Informations.

Lundi 29 juin, Les Instant lyriques de l’Éléphant Paname nous donnent rendez-vous, sur la chaine YouTube de Google Arts & Culture.
Au menu, à partir de 19h30, la présentation de la saison 2020 – 2021, et la diffusion, en direct de l’Éléphant Paname, d’un Instant lyrique exclusif réunissant Kévin Amiel, Chiara Skerath et Karine Deshayes (chant), Yvan Cassar et Antoine Palloc (piano), Christian-Pierre La Marca (violoncelle).

Visuel : affiche du Cabaret Horrifique

La MPAA à l’heure du déconfinement
Albin de la Tour : « Le Festival 1001 Notes participe à ce que la musique classique s’ancre dans notre époque »
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *