Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 6 octobre

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 6 octobre

05 octobre 2020 | PAR Paul Fourier

Beaucoup de spectacles sont encore annulés ou modifiés. Mais beaucoup existent grâce à la persévérance des directeurs et artistes. Toutelaculture fait, pour vous, le point des lieux de plaisir qui nous accueillent cette semaine…

Par Paul Fourier.

Du Mercredi 7 octobre au vendredi 9 octobre, Le Théâtre des Champs-Élysées nous convie à la reconstitution du Ballet royal de la Nuit, qui fut commandé, au lendemain de la Fronde, par Mazarin pour assoir le pouvoir du jeune Louis XIV, et qui marquera l’Histoire tant musicale que politique en consacrant la personnification du monarque en Roi Soleil (direction et reconstitutions musicales : Sébastien Daucé, mise en scène : Francesca Lattuada).

Les 9 et 10 octobre à 20h30, on pourra s’intéresser à la vie de l’Impératrice Eugénie, grâce à un spectacle théâtral et musical monté au Théâtre impérial de Compiègne. À l’occasion du centenaire de sa mort, on retrouvera son parcours de 1826 à 1920, de Paris, à Compiègne, de l’Espagne à l’Angleterre ou à l’Égypte, de sa jeunesse aux fastes du Second Empire, de son exil jusqu’à ses derniers jours à la vie (avec des musiques de Chabrier Chausson, Hahn, Massenet, Messager, Offenbach, Rossini, Verdi…).

Les 9 et 11 octobre, en remplacement du Semiramide qui a été annulé, l’Opéra de Toulon programme un récital avec Karine Deshayes, Teresa Iervolino, Roxane Chalard, Philippe Talbot, Mirco Palazzi, Nika Guliashvili, Camille Tresmontant (airs de Rossini, Offenbach, Donizetti, Mozart et Haendel).

Pour les aventuriers prêts à traverser des frontières de plus en plus cadenassées :

Le Bayerische Staatsoper (Munich) reprend, du 7 octobre au 4 décembre, une série de Tosca (avec Anja Harteros, Stefano La Colla, Bryn Terfel, direction : Asher Fisch, mise en scène : Luc Bondy)

visuel : Affiche du ballet royal de la nuit (c) TCE / Vincent Pontet

Cinq questions à Blaer, quintette jazz au programme du Purple Jazz Festival
Stéphanie-Aloysia Moretti : « Le Purple Jazz Festival est une fantastique vitrine »
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *