Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 29 mars

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 29 mars

29 mars 2022 | PAR La Rédaction

Comme chaque semaine, la rédaction de Toutelaculture vous propose ses choix classique et opératique. C’est parti…

Par Yaël Hirsch et Paul Fourier

Mardi 29 mars, à 20h, « une prière pour la paix » aura lieu en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides. Le Chœur de l’Armée française ouvrira ce programme dans un registre sacré puis le chant des partisans lui fera écho. En fin de concert, David Lively et la Garde républicaine donneront une interprétation du concerto de Khatchaturian, créé à Moscou en 1937, mais dont la Première Britannique a lieu en 1940, à Londres, peu avant les dramatiques bombardements du Blitz, qui ont meurtri tout le Royaume-Uni.

À la même heure, et pour 3 soirs, l’Opéra de Caen reprend le Cosi fan tutte donné récemment au Théâtre des Champs-Élysées.

À 20h30, la Philharmonie de Paris, William Christie et Théotime Langlois de Swarte vous emmènent dans un salon au grand siècle avec un programme de sonates françaises de la première moitié du XVIIIe siècle.

Mercredi 30 mars, à 20h30, Martha Argerich et Nelson Goerner rendent hommage, avec Mozart, Debussy et Rachmaninoff, au regretté Nelson Freire à la Philharmonie de Paris.

Jeudi 31 mars, à 13h, l’Opéra de Paris vous propose un concert-rencontre autour de Khatchatourian et Stravinsky (avec Cécile Brey au violon, Véronique Cottet-Dumoulin à la clarinette et Ryoko Hisayama au piano ).

À 20h, l’Orchestre National de France dirigé par Christoph Eschenbach propose le Stabat Mater de Dvorák au Théâtre des Champs-Élysées.

Vendredi 1er avril, à 20h, l’Opéra de Paris propose un programme italien à l’amphithéâtre Olivier Messiaen. À la même heure, c’est la première de L’elisir d’amore à l’Opéra de Bordeaux (avec, en alternance, Golda Schultz / Catherine Trottmann, Kevin Amiel / Yu Shao, Giorgio Caoduro / Julien Véronese…)

À 20h également, dans l’église d’Asquin (89), l’Ensemble Masques donnera les Leçons de Ténèbres de Joseph Michel (1735) (événement organisé par la Cité de la Voix à Vezelay).

Dimanche 3 avril, à 15h30, le Théâtre impérial propose Le voyage dans la Lune d’Offenbach dans la mise en scène d’Olivier Fredj. À 18h, Jonas Kaufmann, Diana Damrau et Helmut Deutsch au piano nous régaleront de lieder de Johannes Brahms et Robert Schumann à la Philharmonie de Paris.

Lundi 4 avril à 19h30, venez profiter du rare opéra de Marin Marais, Arianne et Bachus, au Théâtre des Champs-Élysées (Le Concert Spirituel est dirigé par Hervé Niquet, avec Judith van Wanroij, Véronique Gens, Mathias Vidal, Hélène Carpentier, Marie Perbost…).

À 20h, au Grand salon du musée de l’Armée des Invalides, le duo violon et piano d’Elsa Grether et David Lively traduira les couleurs et les plus subtiles nuances d’un programme consacré aux œuvres de Poulenc, Debussy, Prokofiev et Ravel, en écho aux grands conflits mondiaux.

À 20h30, Trois pionnières des siècles passés feront face à trois compositrices contemporaines aux Bouffes du Nord. Le programme de cette soirée 100% féminine est conçu par La Belle Saison et le Trio Sora.

Et toujours :

À l’Opéra National de Paris, il reste deux représentations de A quiet place de Bernstein (le 29 et le 30) et une de Wozzeck (le 30). Quant à Cendrillon de Massenet, cela vient juste de commencer…

visuel (c) L.Larralde

Le Carnaval (gastronomique) des animaux de Camille Saint-Saëns à l’ Opéra Bastille
Toucher Terre, voyager au cœur des encres végétales de Grégoire Fournier
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture