Classique
L’agenda classique de la semaine du 29 septembre

L’agenda classique de la semaine du 29 septembre

30 septembre 2014 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’à Strasbourg, le festival Musica bat son plein, cette semaine, dans l’agenda classique, 250ème anniversaire oblige, on retrouve pas mal de Rameau. Mais pas seulement, puisqu’on pourra également se balader des violoncelles de Carl Philipp Emmanuel Bach aux supernantes créations (et répétitions) du compositeur américain du 20ème siècle Moondog…

Mardi 30 septembre, dirigé par Ophélie Gaillard, l’ensemble Pulcinella donne à entendre des œuvres pour violoncelle de Carl Philipp Emanuel Bach. 20h30, Salle Gaveau, 45-47 rue La Boétie
75008, Paris, 15-48 euros. Informations.

Mercredi 1er et jeudi 2 octobre,Long Yu et l’orchestre de Paris s’associent au pianiste Jean-Yves Thibaudet  pour un programme éclectique (Barber, Prokofief, Gershwin et Qigang Chen). 20h, Salle Pleyel, 252 Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris, 10-30 euros. Informations.

Vendredi 3 octobre (et dimanche 5 à 14h30), alors que Trois coeurs fait parler de Benoît Jacquot à l’écran, sa mise en scène de l’incontournable Traviata de Verdi est reprise sur la scène de l’Opéra Bastille. 19h30, Opéra Bastille, Place de la Bastille 75011 Paris, 5-270 euros. Informations.

A Strasbourg, on attend avec impatience le spectacle Te craindre en ton absence, sur une musique de Hector Parra et d’après le texte de Marie N’Diaye. Une performance exigeante, créée à Paris l’an dernier et qui aura lieu à 20h30 à la Cité de la musique et de la danse. 1 Place Dauphine, 67076 Strasbourg. 20 euros.

Samedi 4 octobre, dans le cadre de leurs « alterminimalistes », les Bernardins et l’ ensemble Minisym dirigé par Amaury Cornut (direction),rendent hommage au compositeur américain Louis Thomas Hardin, alias Moondog (1916-1999). 21h, Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75005 Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Informations.

MOONDOG from 22313849 on Vimeo.

Ce week-end, les 4 & 5 octobre, l’abbaye de Royaumont puise dans les chefs-d’œuvre de la Bibliothèque musicale François-Lang pour proposer deux jours autour de Rameau et Berlioz. Le fonds Rameau donné par Patrick Florentin et des partitions de Berlioz annotées de sa main sont mis à l’honneur, et souligneront une certaine tradition orchestrale française. Au programme : des extraits symphoniques des Troyens, Harold en Italie et la symphonie fantastique de Hector Berlioz par l’Orchestre les Siècles, dirigé par François-Xavier Roth; et puis Rameau, opéra sans parole, par Les Musiciens du Paradis (dir. B. Cuiller), un savant mélange de classique et d’électronique dans un rameau reload par Francesco Tristano et puis, toujours dans un répertoire Rameau, une performance musicale de la claveciniste Blandine Rannou. FONDATION ROYAUMONT, F-95270, ASNIÈRES SUR OISE. inco : +33(01) 30 35 59 00.

Dimanche 5 octobre, à Versailles, on fête aussi l’anniversaire de Rameau, avec Marc Minkowski aux commandes des musiciens du Louvre pour des Boréades énergiques. 20h, Opéra Royal de Versailles, Château de Versailles, 78000 Versailles. 25-130 euros. Informations.

visuel : abbaye de Royaumont.

« Groom Service » au Théâtre de Ménilmontant
[Live report] Alt-J au Casino de Paris
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture