Classique
Jacques Hubert, Président des Estivales de musique en Médoc : « Le Festival a pour mission de faire découvrir au plus grand nombre les jeunes artistes les plus prometteurs »

Jacques Hubert, Président des Estivales de musique en Médoc : « Le Festival a pour mission de faire découvrir au plus grand nombre les jeunes artistes les plus prometteurs »

26 juin 2021 | PAR Yaël Hirsch

Chaque année, les Estivales de Musique en Médoc se déroulent dans les plus belles propriétés vinicoles du Médoc (châteaux Branaire-Ducru, Lafite-Rothschild, Lascombes, Batailley, Lagrange et Agassac). En 2020, elles ont dû annuler l’édition mais ont décidé de verser une partie du cachet aux artistes pour les soutenir jusqu’à l’année d’après. 2021 est arrivé, l’édition a lieu, les musiciens sont au rendez-vous, les vins également et le Président Jacques Hubert nous parle de ce qui nous attend du 30 juin au 15 juillet.

Comment allez vous, comment avez-vous fait pour tenir l’an dernier en avançant 40 % aux artistes jusqu’à cette année ? Où en êtes vous des jauges et des réservations ?

Merci pour cette question ! Il est vrai que l’on a beaucoup parlé des grandes manifestations mais peu des petites structures… Cette crise a été très éprouvante pour tout le monde… Il nous a fallut réfléchir à des solutions et envisager tous les scénarii possibles. Quelles seront les conditions sanitaires en juillet ? Aurons-nous le droit d’accueillir du public, de conserver les dégustations ? Sera-t-il possible de maintenir la venue des artistes internationaux… etc. Heureusement, nous avons été formidablement épaulés par nos partenaires. Tous ont maintenu leur engagement et c’est ainsi que nous avons pu, faute d’édition l’an dernier, verser une avance de 40 % aux artistes et aux techniciens pour les aider à affronter la crise et les annulations en chaine.
Notre situation financière, bien que tendue, est plutôt saine. Mais on ne va pas se mentir ; cette mesure exceptionnelle et salutaire pour les artistes est un risque pour le festival. Nous devons absolument afficher complet sur l’ensemble des concerts cet été au risque de mettre en péril la pérennité des Estivales. Certains concerts sont déjà complets (Lafite-Rothschild avec Alexandre Kantorow & le Quatuor Hanson au château d’ Agassac), d’autres peinent à faire le plein…

Comment mariez-vous les programmes musicaux et les vins dégustés, sont-ils pensés ensemble ?

Il n’y a pas de corrélation entre les programmes musicaux et les vins dégustés ; nous essayons juste de faire une bonne association des lieux par rapport aux instruments (concernant notamment l’hygrométrie des chais et leur acoustique) mais cela a toujours été un bon mariage !

Comment repérez vous les jeunes talents tout au long de l’année?

Depuis sa création, le festival s’est donné pour mission de faire découvrir au plus grand nombre les jeunes artistes les plus prometteurs de la musique classique et de la scène lyrique. Nous ne programmons que des lauréats de concours internationaux. Ces concours sont essentiels pour le développement d’une carrière. Ce sont de véritables tremplins. Depuis quelques années, ils sont devenus extrêmement populaires, notamment grâce à leurs diffusions sur le web via des plateformes (Medici, France Musique etc.). Prenons l’exemple du jeune pianiste Alexandre Kantorow. À 22 ans, en 2019, il est le premier pianiste français à avoir remporté le Premier Prix du prestigieux Concours Tchaïkovski, ainsi que la médaille d’or. Plus de 11 millions d’internautes ont assisté aux épreuves derrière leurs écrans et se sont passionnés pour ce petit frenchie. A l’issue de ce concours, il est devenu une superstar, « le tsar » du piano. Nous nous déplaçons aux 4 coins du globe pour assister à ces concours (les Estivales sont l’unique manifestation française reconnue par la Fédération mondiale des concours internationaux de musique) et lorsque nous ne pouvons pas, nous regardons leurs retransmissions avec attention. Certains de ces jeunes prodiges sont dévoilés par le festival et rencontrent pour la première fois le public français.
Notre engagement va plus loin. Cette année, nous avons également aidé à produire la captation du concert d’Alexandre Kantorow à la Philharmonie de Paris.

Comment se passe le partenariat avec l’auditorium de Bordeaux et y aura-t-il une dégustation à ce moment-là ?

Très bien ! Une relation de confiance s’est instaurée entre l’Opéra de Bordeaux et les Estivales. Nous mettons en place un contrat de co-réalisation et nous programmons, tous les deux ans, un concert avec le formidable Orchestre de Bordeaux Aquitaine et le lauréat du Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon. C’est la seule date où malheureusement une dégustation n’est pas possible avec le public (mais en coulisses oui !).

Sur quels concerts intervient Frédéric Lodéon ? Et comment ?

Pour notre plus grand bonheur, Frédéric Lodéon est le parrain de notre manifestation depuis 14 ans. C’est un grand honneur de l’avoir à nos côtés et de jouir de son expérience. Ayant passé bon nombre de concours dans sa jeunesse, il est toujours prompt à conseiller nos jeunes artistes. C’est un homme généreux, chaleureux qui a considérablement aidé à populariser et démocratiser, par sa bonhomie, la musique classique. Il présente certains concerts du festival. Cette année, il commentera le concert de la soprano Jeanne Gérard, le 12 juillet au château Lascombes. Ce festival est un moment de réjouissance collective ; les dégustations à l’issue des concerts sont toujours des moments précieux d’échanges avec le public.

visuel (c) affiche / photo Les estivales de Musique en Médoc

« Éditer et traduire » de Roger Chartier : une invitation à repenser notre approche de la modernité
Yair Barelli et Un Loup pour l’homme au Trente Trente 2021, à Bordeaux
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture