Classique
Agenda Classique de la semaine du 6 juillet

Agenda Classique de la semaine du 6 juillet

08 juillet 2015 | PAR Elodie Martinez

Si l’actualité se fait rare du côté des maisons institutionnelles en cette période estivale qui marque la pause prochaine ou effective entre deux saisons, les festivals, eux, s’en donnent à cœur joie pour notre plus grand plaisir! Petite sélection non exhaustive pour cette semaine de juillet…

Lundi 6 juillet, Karine Deshayes et l’Ensemble Contraste se retrouve pour une programmation extrêmement riche et intéressante au à l’Estival de la Bâtie dans la Loire. Si l’on ajoute à cela le titre du concert, « Après un rêve », on est déjà assez rêveur… Informations. Au Domaine d’O, « les Folies d’O » offrent La Péricole, l’opéra bouffe d’Offenbach avec dans le rôle-titre Héloïse Mas. Informations. Enfin, la 5ème Académie Européenne de Musique Ancienne de Vannes est le lieu pour « J.S. Bach à Arz, sonates pour violon et clavecin » où nous pouvons entendre la violoniste Véronique Gens et le claveciniste Bertrand Cuiller. Informations.

Mardi 7 juillet, Be with me now au Festival d’Aix-en-Provence, création mondiale de ce spectacle musical pour cinq chanteurs et quatre instrumentalistes mise en scène par Julien Fišera. La pièce puise son inspiration dans la Flûte enchantée : en pleine représentation, Tamino quitte la scène pour entamer un voyage aux quatre coins de l’Europe à travers les siècles, faisant se rencontrer les musiques de Bellini, Britten, Lambert, Haendel, Stravinsky et celles plus contemporaines pour permettre un bref aperçu de la vitalité du monde lyrique toujours d’actualité. Informations. Du côté du Festival d’Evian, bref mais intense, c’est le Quatuor Emerson qui prend le contrôle de la scène pour un concert Haydn, Ives, Webern et Beethoven. Ce quatuor récompensé par le Richard J. Bogomolny National Service Award (grande distinction de la musique de chambre aux Etats-Unis) et dont les prestations et enregistrements ont déjà été saluées à de multiples reprises n’est donc pas à manquer si vous êtes dans les parages… Informations. Au théâtre Impérial de Compiègne, François-Xavier Roth et son Ensemble Les Siècles s’installent pour Shéhérazade de Rimski-Korsakov mais aussi du Concerto pour violon de Félix Mendelssohn et de Fezzan, pour violon seul de Pascal Zavaro. Informations. Autre concert donné ce jour-là, celui de Renaud Capuçon et Jérôme Ducros dans le cadre des Flâneries Musicales de Reims pour du Mozart, du Korngold et du Strauss. Informations. Dernier concert que nous noterons pour cette date, celui d’Hervé Niquet et de son Concert Spirituel au Festival de Saint-Riquier pour le Messie de Haendel que l’on entend habituellement en fin d’année… Informations.

Mercredi 8 juillet, parlons un peu du Festival itinérant des Cordes en balade avec le quatuor Medera à 18h et un programme Haydn, György Kurtág et Dvorák (informations) suivi à 21h par « Roby Lakatos, prince des tziganes », avec un programme alléchant mais dans une autre ville! Informations. Ce mercredi marque aussi la Première de Carmen aux Chorégies d’Orange, tant attendue avec dans le rôle-titre Kate Aldrich et Jonas Kaufmann dans celui de Don José, sans oublier l’apparition d’Hélène Guilmette vue il y a peu dans Pelléas et Mélisande à Lyon. Informations. Ce même jour ainsi que le lendemain est joué Le Monstre du labyrinthe au Festival d’Aix-en-Provence. Il s’agit là ni plus ni moins que de la création mondiale de la version française de cette oeuvre sur le livret d’Alasdair Middleton traduit par Alain Perroux. Un spectacle musical pour petits et grands pour un prix dérisoire (de 5 à 10 euros) qui pourrait être une très belle surprise!
« Là, dans nos cœurs,
La terreur, l’angoisse et la peur.
Là, dans un noir labyrinthe : le monstre,
Sur son île d’ombre et de mort. » 
 Informations

Jeudi 9 juillet, « Les plaisirs du clavecin » se cueillent aux Méridiennes avec Olivier Baumont : informations. Du côté du Festival International de ColmarCéline Moinet (hautbois) et le Quatuor Voce se rejoignent pour un concert de musique de chambre Mozart, Beethoven, Bach et Britten. On ne change pas une équipe de gagnants! Informations. Alexandre Paley est quant à lui au Festival Chopin à Paris pour du Chopin, bien entendu, mais aussi du Rameau, du Schubert et du Franck. Informations. Le Festival de Saint-Riquier accueille pour sa part la grande soprano Felicity Lott sous la direction de Gauthier Herrmann. « Dame Felicity Lott et ses amis » a de quoi ravir les oreilles de tout un chacun. Informations.

Vendredi 10 juillet, le guitariste Juan Manuel Cañizares rejoint l’Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon sous la direction de Domingo Hindoyan pour un programme « Viva España » muy caliente! Informations. A Reims, les Flâneries musicales prennent fin avec un concert de clôture sous la baguette d’Hervé Niquet qui dirige pour l’occasion la soprano Hendrickje Van Kerckhove, le baryton Tassis Cristoyanis, le Chœur de la radio flamande  et  Brussels Philharmonic. Informations. Au Festival des Forêts, nous entendons « les Voix Célestes » à l’église Saint Sulpice de Pierrefonds, où l’orgue accompagnera les voix dans un programme baroque : informations. D’ailleurs, en parlant de baroque, ce jour marque également la fin des Festes baroques en Aquitaine. Pour l’occasion, nous entendons le Ludovice Ensemble suivi d’une dégustation des vins du Château Latour Martillac, Grand Cru Classé des Graves. Informations. Enfin, Lully, Charpentier et Moulinié sont magnifiés dans « Airs de cour : airs sérieux et à boire » par William Christie et Les Arts Florissants au Festival de Beaune. Informations.

Samedi 11 juillet, Geoffroy Jourdain dirige Les Siècles et les Chœurs des Cris de Paris pour Israël en Egypte de Haendel, le tout accompagné par six solistes. De quoi donner envie d’entendre cette œuvre moins connue que les autres du même compositeur. Informations. Le Trio baroque Amarillis tente un rapprochement avec le trio jazz réunit par Louis Sclavis. Un rapprochement baroque et jazz intelligent pour deux styles où l’improvisation et la liberté d’interprétation savent se combiner. Informations. On peut également se laisser bercer par un moment de grâce avec la harpiste Adeline De Preissac qui rend hommage à Scarlatti aux Méridiennes : informations. Au Festival de Colmar, c’est une soirée Beethoven de haut niveau qui nous attend avec Renaud et Gautier Capuçon, Hélène Mercier et Vladimir Spivakov à la direction. De quoi faire un détour par l’Eglise St Matthieu! Informations.

Dimanche 12 juillet, finissons la semaine en beauté avec le récital de Gaëlle Arquez, toujours dans le cadre du Festival de Beaune, où la mezzo-soprano saluée par la critique nous fait entendre des grands airs d’opéras de Mozart, Gluck et Rossini. Informations. Aux Méridiennes, un joyeux mélanges d’héroïnes et de femmes qui se répondent dans un seul mot d’ordre : « Résiste! » L’Ensemble Virevolte fait répondre la Belle Hélène à Nancy Sinatra, consoler Cléopâtre par France Gall alors que Dalida se prend pour Carmen. Informations.

« Rue de la Flandre » : du 5 au 11 juillet, une rue de Montmartre se transforme en vitrine des la Flandre
Livres : « Madame Figaro » dévoile ses quatre héroïnes de l’année
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *