Chansons
David Lempell, un artiste à la dualité sombre et solaire

David Lempell, un artiste à la dualité sombre et solaire

03 juin 2021 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Auteur, compositeur, interprète, David Lempell est issu d’une famille passionnée de musique. C’est à 14 ans, que le jeune David prend ses premiers cours de chants, après s’être initié à la guitare. A cet instant, la musique prend le dessus sur les études. 

Après avoir repris les covers de Justin Bieber, Gims et Tayc, le chanteur bien décidé à s’affirmer artistiquement, sort deux premiers singles : « Isolé » et « Coûte que coûte ». Le début peut-être d’un long chemin artistique. 

Toute la culture a rencontré David Lempell chez l’Agence Rise Up dans le 15e arrondissement de Paris. 

Avec son tee-shirt noir sur lequel est inscrit la marque Dior et avec des tatouages sur le bras, on sent tout de suite chez David Lempell, l’âme d’un séducteur. Mais, au-delà de cela, le chanteur se veut un artiste exemplaire et passionné de musique avant tout. Et ce, dès son plus jeune âge. 

Alors qu’il entame des études de commerce, David Lempell n’y trouve pas son bonheur et abandonne après un semestre. « Mes parents m’ont poussé à continuer mes études, confie le chanteur. Mais ayant baigné très tôt dans la musique, j’avais vraiment envie de me consacrer pleinement à cela. » 

David Lempell se consacre ainsi à sa passion. Il commence par des petits cafés concerts où il reprend les plus grands titres de ses isoles, de Stevie Wonder à Justin Bieber, en passant par The Weeknd. Il est également un grand admirateur de Justin Timberlake, Drake ou encore Donny Hathaway

Des reprises et un premier succès d’estime 

Mais c’est surtout en reprenant les chansons de Gims, Justin Bieber et Tayc que le chanteur se fait remarquer et s’offre un début de notoriété sur YouTube et les réseaux sociaux. Il reprend respectivement les titres Jusqu’ici tout va bien avec Jeremy Lior, Yummy et Comme toi. Des covers qui lui apportent jusqu’à 300 000 vues sur YouTube. « Sur chacune de ces chansons, j’ai voulu apporter ma propre touche » , explique David Lempell. 

Après un premier succès d’estime, le chanteur se décide à écrire et défendre ses propres textes. C’est ainsi qu’il compose ses deux premiers titres :  Isolé, dans lequel il parle de solitude, de jalousie et de trahison. Puis Coûte que coûte, un titre aux sonorités pop urbain romantique. Deux titres sortis respectivement en mars et avril dernier. « Sur « Isolé », je voulais montrer un côté sombre de moi. Tandis que sur « Coûte que coûte », je voulais plus ressortir mon côté solaire. Cette dualité sombre et solaire très contradictoire, c’est ce qui me caractérise », témoigne David Lempell. Comme ses covers, ses deux premiers titres originaux ont conquis le public, au point de rendre l’artiste « fou », dans le bon sens du terme : « Ça m’a donné de la force et motivé à faire d’autres titres. » 

David Lempell prépare d’ores et déjà un EP qu’il compte sortir « à la fin de l’année 2021. » Il prépare aussi « une petite surprise » dont il n’en dira pas plus. Patience. 

Visuels : © Agence Rise Up. 

Une carte blanche rock et monumentale à Anne Imhof au Palais de Tokyo
Entretien avec Daniel Blanga Gubbay – Kunstenfestivaldesarts 21 : Esthétiques relationnelles
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture