Chanson
David Bowie commémore la première guerre mondiale dans l’une de ses chansons

David Bowie commémore la première guerre mondiale dans l’une de ses chansons

13 novembre 2014 | PAR Sarah Hamidou

L’hommage est des plus singuliers. L’auteur de  Space Oddity à  dévoilé un nouveau titre lundi 10 novembre, à l’occasion de la célébration du centenaire de la Première Guerre mondiale. Le titre:  Tis a Pity She Was a Whore, constitue la face B de la prochaine compilation de l’artiste, dont la sortie est prévue le 17 Novembre. 

Davis Bowie s’est senti investi d’un devoir de mémoire que peu d’artistes « pop » avant lui ont souhaité laisser transparaître. A 67 ans, le chanteur britannique à cherché à exprimer violence et douleur: sa chanson Tis a Pity She Was A Whore s’ouvre sur des sons de percussions qui font allusion à des coups de canons, avant de laisser  s’échapper une mélodie nerveuse rock et électro. Selon David Bowie, le morceau est sensé retranscrire ce qu’aurait ressenti un homme touché par les coups d’une femme « dignes de ceux de deux gars » pendant la Grande Guerre.

La chanson solennelle apparaîtra en face B de son prochain opus, Nothing Has Changed, une compilation des meilleurs titres de David Bowie, qui sortira le 17 Novembre. Pour les impatients, le morceau est téléchargeable sur le site de l’artiste.

 

Pixar a confirmé la mise en chantier de Toy Story 4
Le SPIIL salue le rapport du député Jean-Noël Carpentier sur la presse
Sarah Hamidou

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture