Actu
Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (40)

Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (40)

26 avril 2020 | PAR Victoria Okada

Le soleil brille dehors à Paris, mais le soleil de la musique nous illumine dans notre chez nous !

L’Orchestre Hexagone et le Ballet de l’Opéra national de Kiev, qui ont donné des représentations du Lac des cygnes en décembre dernier au Théâtre des Champs-Elysées, ont créé ensemble cette vidéo de danse des quatre cygnes, extraite du même ballet. 

Connaissez-vous l’ophicléide ? C’est un instrument qui a remplacé le serpent (voir notre sélection n° 25) et qui a été à son tour remplacé par le tuba. Francesco Gibellini, musicien à l’Orchestra filarmonica italianna, vous offre ce quatuor dans Ah ! vous dirai-je, Maman

Camille Thomas interprète, sur son magnifique toit, un extrait de l’opéra Orphée et Eurydice de Gluck.

Vous vous souvenez de Létice, qui a une chaîne YouTube et Instagram « L’instrumentarium de l’insolite » (votre notre sélection n°2) ? Elle a posté une vidéo qui raconte l’histoire et la lutherie de nyckelharpa, instrument d’origine scandinave. Vous pouvez la regarder avec vos enfants !

Frédéric Deschamps, organiste titulaire de la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi, a donné ce dimanche un récital d’une heure 30 (avec des commentaires) depuis son domicile, comme chaque dimanche depuis le confinement.

Dans sa série « Cordon sanitaire », Matthew Wright invente de très courtes séquences devant un écran, avec toute sorte d’instruments, parfois insolites. Dans cette vidéo, il joue au tambourin sur « Trepak » de Casse noisette de Tchaïkovsky.

Nemanja Radulovic (déjà présenté dans notre n°5) écoute beaucoup de Mozart en confinement et a repris le violoncelle pour la première fois depuis longtemps. Il propose le début du premier mouvement du Divertimento en rémajeur K. 136 de Mozart.

Des musiciens du Toronto Symphony Orchestra s’associe à Guillaume Côté et Heather Ogden, danseurs principaux du Ballet national du Canada, pour « Bach to the barre », une chorégraphie confinée sur une musique de Bach.

Le violoncelliste Anselmo Pelliccioni joue le Duo en ré majeur pour violoncelle et contrebasse de Rossini « version virus ».

Photo © Tronto Symphony Orchestra

 

Aller au théâtre de son salon, semaine du 27 Avril, notre sélection
En quarantaine sensuelle avec Le Verrou : La Prédiction
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *