Classique
Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (38)

Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (38)

24 avril 2020 | PAR Victoria Okada

Aujourd’hui, nous vous présentons des productions 100 % française. Cocorico !

L’Ensemble Contraste et la mezzo soprano Ambroisine Bré ont créé cette vidéo amusante en version confinée d’après La Grande Duchesse de Gérolestein d’Offenbach !

Du 24 au 26 avril, Les Arts Florissants vous donnent un rendez-vous pour le « Festival de Printemps » sur vos écrans. Voici le premier concert : « Dolorosa »,  extrait de Stabat Mater de Pergolèse.

Aujourd’hui le 24 avril à 18h, ProQuartet a diffusé son premier concert en FaceBook Live, avec le Quatuor Agate dans un programme Mozart et Debussy.

L’Ensemble Esquisses vous présente Voici que le printemps de Debussy.

L’ensemble de cuivres et de percussions de l’Orchestre national de Lyon vous fait danser avec cette vidéo « Danser, c’est pas sorcier ! »

Aujourd’hui, c’est vendredi, le jour de #Eurobalcon ! Le Quatuor Ellipsos joue le « Prélude » de Te Deum de Charpentier sur leurs instruments, saxophones !

Benoît Dumon, fondateur de l’Ensemble l’Albizzia, chante Motetus in il Confínatum Tempore, extrait du Troisième Livre, composé en 1577 par un mystérieux compositeur Carlo Benedetto degli Albizzi qui évoque « un épisode biblique mal connu décrivant en détail la pandémie du covid 19 ». L’œuvre est en latin et dans le style polyphonique de la Renaissance florentine. Amusez-vous !

L’Orchestre national Montpellier Occitanie vous offre cette version dynamique de « La danse des chevaliers » extraite de Roméo et Juliette de Prokofiev. (Et certains musiciens sont avec leurs enfants !)

Le duo Arthur Ancelle – Ludmila Berlinskaya propose cette petite pièce d’Alexander Tsfasman (1906-1971).

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Alexander Tsfasman – ????????? ??????? Vidéo de confinement n° 1 – Lockdown video – ???????????? Always with you – ?????? ? ?????

Une publication partagée par Arthur Ancelle (@arthurancelle) le

L’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine joue Chostakovitch, lui aussi en mode confinement, dans le projet « Chosta-Covid ».

Photo © Ensemble Contraste

 

En quarantaine sensuelle avec Le Verrou : « Si le corps est prison », d’Eric Abel (2/2)
L’interview confinée d’Aurélie Voltz : «ralentir, prendre de la distance et (re)penser»
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *