Musique

Cat Power, et le <em data-lazy-src=

Cat Power, et le Sun vient

29 août 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le 4 septembre aura lieu un petit évènement sur la planète musique : Cat Power sort un nouvel album et il est formidable. « Sun » est une merveille de folk-rock, plutôt rock et même… pop ! Si si… Cat Power, touche à tout et pop-rock, c’est magnifique !

Cat Power, de son vrai nom Chan Marshall, est une chanteuse contemporaine américaine originaire de Géorgie. C’est par une suave alliance de blues, de soul et de folk, que sa voix s’exprime dans un style instrumental dépouillé et minimaliste. Cat Power sort ses deux premiers albums à une année d’intervalle, à la fin des années quatre-vingt-dix, grâce à des artistes tels que le chanteur du groupe de grunge Pearl Jam, Eddie Vedder, qui l’aident à se faire remarquer sur la scène rock indépendante. D’autres collaborations lui permettent d’étoffer la partie instrumentale de ses compositions, tandis qu’elle reprend des titres d’auteurs-compositeurs américains qui ont contribué à dessiner l’identité d’un pays déchiré entre passé et présent, entre blues et rock agressif: dans son album Jukebox (2008) elle chante la soif de gloire de l’artiste américain en reprenant New-York, New-York de Sinatra. La batterie, accompagnée d’un blues électrique, marque les pas assurés de la chanteuse, tandis que dans cette mise en abyme du succès elle se révèle au grand public. Elle se réapproprie des titres de Bob Dylan, Janis Joplin, Billie Holiday, George Jackson, et les interprète avec sensualité.

Sun, ce sont neuf titres qui s’écoutent comme on déguste une friandise. On va du Cherokee à un Peace and Love pour une ballade qui, on ne doit pas se méprendre, n’est pas nostalgique de la période hippie. Au contraire, Cat Power offre sa voix mélodieuse, sans effet, à des textes personnels, elle parle de ce qui la touche: l’amour rare  (Cherokee), l’errance (Ruin) où la guitare joue des riffs et où le rock ne minaude pas, s’offrant parfois des incursions numériques (Sun), on se calme  avec 3,6,9, promenade solitaire.  Un tube déjà connu  Ruin, a déjà montré l’ampleur de la diversité que pouvait offrir la toujours jeune femme après 20 ans de carrière, mais Sun comporte neuf morceaux du même niveau.

Un album indispensable de la rentrée qu’il est d’ores et déjà possible d’écouter ici.

 

 

Amadou et Mariam en concert pour la Paix au Mali le 22 septembre à Saint Denis
Macy Gray et David Murray en ouverture de Jazz à la Villette, big concert
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “Cat Power, et le Sun vient”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *