Musique

Carosel : de l’indie pop de choix à l’International le 7 février

24 janvier 2011 | PAR Mikaël Faujour

Aujourd’hui, sort l’EP Star, qui nous révèle en 4 titres un chouette duo mixte irlandais (et basé à Paris), Michelle Phelan et Pete McGrane, pratiquant une pop solaire douce et élégante, qui donne envie d’en entendre plus. En attendant la sortie d’un second album (puisque le groupe avait déjà publié Kaleidoscope en 2009, d’ailleurs très bien reçu par la critique irlandaise), le groupe est à découvrir sur scène : il se produira notamment le 7 février à l’International, avant d’autres dates parisiennes.

C’est un EP de 4 titres, intitulé Star, qui nous a mis la puce à l’oreille – et donné envie d’aller enregistrer le duo en session acoustique filmée (que nous devrions publier dans les semaines à venir). 4 chansons d’une pop joyeuse et tendre habillée d’arrangements impeccables, sertissant la ravissante, la douce et caressante voix de Michelle Phelan, aux accents proches de Diana Ross (« Something I Need »), de Feist, voire Mickey Green.

« Star », premier morceau de l’EP auquel il donne son titre, est une chanson pop au potentiel de tube, dont les couplets sautillants rappellent instantanément Lily Allen. La composition s’étoffe, autour de l’habituel trio guitare/basse/batterie, de ponctuations de piano et d’un finale sur lit de cuivres, par-dessus quoi plane la voix éthérée de la belle chanteuse.

Sur « Something I Need », la chanteuse a des airs de Diana Ross dans sa tendance la plus suave et chante la sérénité amoureuse (« You give me something that I believe in », etc.) sur une guitare au funk allégé et une basse synthétique, sur lesquels se posent çà et là un discret glacis d’orgue. Délicieux.

La ballade acoustique « Easy » est douce comme une caresse matinale, le premier couplet conduisant à un refrain délicieux où s’entrelacent trombone nonchalant et carillon. Plutôt que de reproduire la formule au papier carbone, le groupe s’amuse à doubler le chant (masculin/féminin), à ajouter des chœurs et un xylophone (?), en touches impressionnistes, discrètes, la pièce gagnant continuellement en épaisseur, sans se boursoufler d’effets. Mignardise délicate et maîtrisée à merveille par nos musiciens, la chanson se concluant merveilleusement sur des « do do do » joyeux. On en redemande !

Dans un registre un peu plus rock, « Take Me » se fait plus lourde et groovy, la guitare électrique passant davantage au premier plan, les usages du chant de Michelle Phelan (voix doublée, chœurs) et les ponctuations de violon complétant ce bon titre pop, un cran au-dessous des titres-phares « Easy » et « Star », mais néanmoins réussi.

On a donc très hâte de découvrir sur scène Carosel. Michelle Phelan et Pete McGrane seront sur la scène de l’International le 7 février, espérons-le, accompagnés de musiciens, car les arrangements divers apportent tout son sel à leur pop mélodieuse.

Carosel, Star EP, Vida Recordings

L’International, le 7 février, 20h
5-7, rue Moret
M° Ménilmontant (ligne 2)

Infos pratiques

Indignations autour de Stéphane Hessel
Rencontre avec James Elroy le 31 janvier
Mikaël Faujour

2 thoughts on “Carosel : de l’indie pop de choix à l’International le 7 février”

Commentaire(s)

  • Catwoman

    Ah, là je suis d’accord, quelle voix magnifique! La petite touche irlandaise est bien là!

    janvier 6, 2011 at 21 h 50 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture