Musique

Bromance Records : petit label deviendra EMI

Bromance Records : petit label deviendra EMI

03 juin 2013 | PAR Yohann Marchand

En 2011 le jeune dj français Louis Rogé, aka Brodinski, créait son propre label techno Bromance Records. 2 ans plus tard, il s’associe avec EMI pour mieux électriser vos prochaines nuits blanches.

bromanceLes amoureux de techno et des soirées parisiennes au Silencio, le Social Club, Wanderlust… seront les premiers à craindre cette alliance avec la major. Soyez rassurés, ce partenariat est une initiative du label indé et du groupe évènementiel Savoir Faire qui produit ses concerts. Dans le but avoué de continuer à promouvoir son écurie de nouveaux talents avec une meilleure stabilité financière. Un deal gagnant pour les deux parties.

D’un côté EMI s’associe avec une bande d’artistes des plus prometteuses, autant adulé par le public que la critique (Louisahhh, G.Vump, The Bewitched Hands…) De l’autre Bromance Records profitera d’une meilleure visibilité pour imposer sa team sur le marché musical. Les premiers bénéficiaires seront Gesaffelstein, le collectif Club Cheval, et le maître de maison Brodinski. Respectivement avec la sortie de leur premier album courant 2013-2014.

La musique électronique évolue et le label Bromance y a contribué en redéfinissant les frontières entre techno, house, hip-hop. Un melting pot sonore avant-gardiste que vous pourrez appréhender le 3 juin grâce à l’EP Bromance #10. Sur lequel sera mis à l’honneur deux nouveaux jeunes talents bromiens : le canadien Kaytranada, et l’américain Suicideyear.

Tumblr.

https://soundcloud.com/bromancerecords/sets/bromance-10-kaytranada

Ian Hamel, Les Bettencourt. Derniers secrets
La foire de mode Tranoï Homme ouvre son catwalk à tous les hommes
Yohann Marchand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *