Musique
Bob Dylan, légende de la « protest song », au Vietnam pour la première fois

Bob Dylan, légende de la « protest song », au Vietnam pour la première fois

11 avril 2011 | PAR Lea Iribarnegaray

Après ses deux concerts donnés en Chine au début du mois, Bob Dylan a choisi le Vietnam ce dimanche pour célébrer le cinquantième anniversaire de son premier spectacle. Ex-chroniqueur des troubles américains, le « Zim » – de son vrai nom Robert Zimmerman – semblerait avoir oublié ses hymnes anti-guerre du Vietnam et anti-mouvements civils des années 60.

« Blowin’ in the Wind », « The Times They Are a-Changin’ »… Les œuvres les plus célèbres de Dylan ne sont autres que des contestations à la légitimité de la guerre américaine au Vietnam. Toutes datées des années 60, ces chansons n’ont pas été interprétées par l’artiste au cours du concert de dimanche soir à Ho Chi Minh-Ville. En effet, tout comme dans la capitale chinoise, le chanteur américain a accepté de se soumettre à la censure. Et ce au grand dam du directeur Asie de l’organisation Human Rights Watch, selon qui « le jeune Dylan n’aurait jamais laissé un gouvernement lui dire ce qu’il doit chanter ».

Cependant, rien de bien choquant pour le public vietnamien majoritairement représenté par des moins de 35 ans, n’ayant connu ni la guerre ni l’auteur de « Masters of war ». 5000 à 6000 spectateurs ont assisté dimanche soir au concert de Bob Dylan, qui fêtera ses 70 ans en mai prochain.

Alice Lewis au Chacha Club le 15 avril
Blood Island, un délicieux film gore coréen en dvd
Lea Iribarnegaray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture