Musique

Assistez à l’enregistrement de Yules, Cali et Radiosofa sur France Inter, mercredi 22

21 décembre 2010 | PAR Mikaël Faujour

Yules, notre duo chouchou (on vous a causé de leur concert au China en juin, leur très bel album en octobre, puis de leur concert au Buzz), tenant d’une pop folk classe et mélodieuse à plaisir, sera de passage sur France Inter, pour l’enregistrement de l’émission « Le Pont des artistes ». Il y enregistrera au côté de Cali, qui sortait récemment son quatrième album (cf. notre chronique), ainsi que Radiosofa, groupe rock qui a signé un beau deuxième album cet automne.


Il est des disques qui suscitent un enthousiasme passager, que l’on oublie vite. Il en est d’autres qui laissent une trace dans la tête, par leur étrangeté, leur nouveauté, leur simplicité ou leurs mélodies. Strike a Balance, deuxième album des frères Charret (autrement dit : Yules) appartient clairement à la deuxième catégorie, celle des albums qu’on écoute et réécoute avec un plaisir renouvelé. Parce que cet album, aux compositions variées et doucettement mélancoliques, est hanté de mélodies mémorables qui font leur nid dans le crâne. À rebours de l’idée répandue qui voudrait que la nouveauté soit gage de qualité, Yules montre combien la tradition a du bon, pourvu qu’il y ait du cœur et du savoir-faire. Et ces deux-là savent y faire : il n’est que d’écouter des bijoux comme « Absolute Believer », « For Salvation », « Life As a Race » ou « A Silent Journey », pour s’en convaincre (vous pouvez écouter l’album sur Deezer).



Cali, éternel adolescent lyrique marchant dans les pas – trop grands – de Brel et Ferré, est revenu à l’automne avec un album au titre extravagant (La vie est une truite arc-en-ciel qui nage dans mon cœur), confirmant qu’il est bien meilleur dans un registre mélo tendu d’électricité rock et de lyrisme, que dans le registre « engagé ». Connu et reconnu comme un des plus intenses artistes live de la scène française, il sera l’artiste-phare de la soirée.

Quatre ans après son premier album, Radiosofa voyait sortir son second effort début novembre, Le Souffle court. Le groupe normand y affirme une écriture (musicale et poétique) qui lui vaudrait une place méritoire en diffusion radio pop/rock au côté d’un groupe comme Luke. Basse ronde et proéminente (sur le titre d’ouverture « Les Masques » elle rappelle d’ailleurs « M » de The Cure), clavier et guitare atmosphériques (un souffle new wave remonte çà et là), texte batterie métronomique et texte ciselé : Radiosofa se montre un digne représentant du rock français, marchant – et ce n’est pas un mince mérite – hors de l’ombre immense de Noir Désir et plus proche parfois de Dominique A. Le groupe signe quelques morceaux forts (à l’image de « Comme un rêve », « Hiroshima », « 10 000 brasses ») et sait maintenir une réelle tension dans ses compos. La production a tendance à souligner davantage le chant et amoindrir le caractère incisif et rock des compositions. Sans doute prennent-elles une autre tournure en live. L’occasion est toute trouvée pour le découvrir.

Grand hall de la maison de Radio France, mercredi, 18h
RER C, station Kennedy-Radio France.
Entrée libre sans réservation, dans la limite des places disponibles
Début de l’enregistrement au studio Charles Trenet à 19h30.
Pour les groupes, téléphonez au 01 45 25 10 45.

Infos pratiques

Le mécano du vendredi, Alger en 4L
Jafar Panahi condamné à 6 ans de Prison
Mikaël Faujour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *