Musique
Aaron : Que le son Live de ce duo est beau !

Aaron : Que le son Live de ce duo est beau !

21 novembre 2010 | PAR Claire Linda

Aaron nous a régalé d’un concert intimiste au Cabaret Sauvage ce 17 novembre, où une poignée de privilégiés était réunie pour célébrer la sortie de leur nouvel album Birds In The Storm disponible depuis le mois d’octobre dernier ( voir notre article) dont le premier titre Seeds of Gold cartonne déjà et annonce un succès mérité :

En 3 années d’existence, un double disque d’or pour leur album Artificial Animals Riding On Neverland, Simon et Olivier (ancien de Mass Hysteria) du groupe Aaron ont conservé un son atypique dont la créativité et l’ambition musicales réjouiront les amateurs de pop mélancolique d’autant que les ballades romantiques laissent aussi la place à des morceaux aux influences trip hop et rock : Sur « Inner Streets » notamment. L’influence du groupe Muse, Archive ou encore de Bowie est évidente et réjouissante. Le son rock soigne les aspérités d’un univers sonores post apocalyptiques. Apparaissant au centre de faisceaux lumineux le charismatique duo distille une pop électro aérienne venue d’un au delà spacieux et spatial. Le timbre particulier, presque plaintif, du chanteur sorte de Dandy de fin de siècle, semble enlacer la salle du Cabaret Sauvage. Le tempo aux accents dramatiques de « Endless Song » et  de «Rise » prend possession de la salle, et le chanteur du public d’un simple mouvement de la main il fait applaudir le sage auditoire tout en le gratifiant d’un sourire de sa gueule d’ange. Et les accords elliptiques des balades nostalgiques font se balancer les têtes et les corps, qui écoutent avec attention les mélodies pleines d’une Mélancolie qui semble générationnelle. « Song For Ever » est l’occasion d’un duo guitare voix entre Olivier et Simon, un joli moment intimiste soulignant d’autant plus la « cohésion créative » du duo.

Simon est heureux, et annonce qu’il s’agit du premier concert parisien du groupe aussi il est « un peu chez lui » dit il, et de présenter un autre titre du précédent album « Blow » en nous précisant que nous pouvons faire n’importe quoi, nous sentir libre de sauter en tous sens, bien sûr il montre l’exemple et son énergie  est réellement belle et communicative.

Sur le single « Seeds Of Gold » le groupe tient ses promesses en live ;  les montées rock sont puissantes, le final, juste aux percu est beau. On fait du bruit pour Julie la jolie musicienne, et unique fille du groupe, mention aussi très spéciale pour les lumières, impressionnantes de poésie et de créativité qui habillent sans masquer.

Simon susurre « Arm your eyes to see through mine » la salle d’invités est conquise et applaudit à tout rompre, tant sa joie est manifeste d’assister à cette jolie performance. Alors que les mélodies résonnent encore dans l’air électrisé par le groupe  la foule reprend en coeur « don’t wait life is easy »… Bien joué Aaron, et merci pour ce très beau live.

Le concert s’achève sur Le tube Lili ( U Turn) qui a fait découvrir le groupe.

Ravie de cette qualité musicale, visuelle et sonore la salle se disperse pour rejoindre dans la brume automnale les rives du canal assoupit.

Prochains concerts d’Aaron à ne pas manquer :

Studio SFR 9 rue Tronchet 75008 le 7 Décembre

Casino de Paris 14 et 15 Décembre 2010

Le Trianon : 25 et 26 mars 2011

Zenith : 4 Avril 2011

Infos pratiques

Festival Kinopolska du 24 au 30 Novembe 2010 à Paris
« Dracula » : un premier extrait de la comédie musicale de Kamel Ouali
Claire Linda

One thought on “Aaron : Que le son Live de ce duo est beau !”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *