Musique
2013 en musique : les concerts à ne pas rater

2013 en musique : les concerts à ne pas rater

17 décembre 2012 | PAR Bastien Stisi

Vous portez encore le deuil de 2012 et de la somptueuse panoplie de concerts qui se sont déroulés toute l’année durant sur la capitale ? Tout cela est bien triste. Heureusement, 2013 s’annonce plus somptueuse encore, et comblera à n’en pas douter votre intarissable boulimie musicale ! La preuve en quelques dates à ne surtout pas manquer :

Janvier

L’année 2013 commence avec un tonnerre de guitares et de bondissements énergétiques. Les Shaka Ponk et leur rock brutal et festif squatteront la large scène du Palais Omnisport de Bercy (5 janvier), pour une prestation à priori calibrée pour les qualités intrinsèques au groupe de Frah, de Sam, et de leur singe virtuel Goz. Le début d’année 2013 se teintera également d’une savoureuse nostalgie rock, et verra les légendaires Animals et Steve Cropper se produire au New Morning (24 janvier), de même que duo électro canadien  Trust qui investira les travées branchées du Point Éphémère le 22 janvier 2013. Puis, alors que les Earl Grey enverront leur pop-rock dans les cieux caverneux du Nouveau Casino (12 janvier), les Irlandais de The Script se produiront sur la mythique scène de l’Olympia (28 janvier) et seront suivis au Zénith par leurs cousins de Dublin, les épidermiques et vitaminés Dropkick Murphy (2 février).

Février

Les membres de Château Marmont, pour leur part, balanceront leur électro pop au Nouveau Casino (7 février), salle qu’occuperont quelques jours plus tard les rockeurs d’Awolnation (12 février), orné de la musicalité tubesque du brillant « Sail ». Rock, la capitale le sera également avec l’arrivée au Zénith des Bloc Party, qui garniront à coup sûr les larges travées de la Porte de la Villette (20 février). Deux jours plus tard, les guitares s’alourdiront encore, et permettront aux métalleux des Deftones d’occuper la salle du Trianon (22 février), alors que l’on basculera carrément dans le death metal avec l’arrivée des brutaux Cannibal Corpse au Bataclan (24 février). Révélation folk et rock de l’année 2012, les merveilleux Alt-J investiront la Cigale (25 février), bientôt imités au Zénith par le post-rock glacé de Sigur Ros (17 février). Le programme du mois de février 2013 fera également la part belle aux artistes hexagonaux, comme Olivia Ruiz qui se produira à l’Olympia (18 février) et la révélation pop de l’année Lescop, qui occupera lui la petite scène branchouille de la Gaîté Lyrique (16 février). Lou Doillon, de son côté, sera au Trianon (25 février), tout comme Rover deux jours plus tard (le 27 février),  Saint-Michel sera au Nouveau Casino (27 février), alors que la scène électronique française recevra les honneurs du Zénith de Paris, en recevant Vitalic (23 février) et les C2C (28 février-1er mars).

Mars

Au mois de mars, en plus des douceurs féminines des Beach House à la Cigale (22 mars) et de Poliça au Bataclan (29 mars), l’atmosphère se peinturera d’un doux et rafraîchissant retour dans un passé plus ou moins éloigné : nostalgie pop rock pour les plus jeunes avec les BB Brunes au Trianon (1er mars), nostalgie funk et disco pour les moins jeunes avec les Kool & The Gang au Zénith (3 mars). Evénement technoïde central de ce début d’année 2013, la production du DJ allemand Paul Kalkbrenner au Zénith (2 mars), bientôt suivi par le punk  électronique des Bloody Beetroots au Bataclan (16 mars) et par les performances de la scène électro française : le cinétique Wax Tailor à l’Olympia (19 et 20 mars) et l’émergent Yan Wagner au Nouveau Casino (22 mars). Les amateurs de rock seront également comblés au mois de mars, avec le punk rock de Yellowcard au Bataclan (7 mars), le folk rock des Lumineers au Trianon (7 mars) ou encore le rock alternatif des Killers au Zénith (12 mars). Enfin, la baroque Björk donnera  plusieurs dates en région parisienne, les 21, 24, 27 février et 2 mars 2013, sous le chapiteau d’un cirque positionné sur l’île Seguin dans la commune de Boulogne-Billancourt, et deux autres plus classiques au Zénith (5 et 8 mars 2013).

Avril

En avril, Emily Loizeau (2 avril) sera au Trianon et offrira au public sa douceur viscérale et sa variété française, pendant que les Walk of the Earth se produiront du côté du onzième arrondissement et du Bataclan (2 avril). Le 2 avril verra également la performance des sautillants Superbus à l’Olympia, ainsi que celle de the Australian Pink Floy Show au Palais des Sports, qui feront revivre l’une des plus fantastiques épopées rock de l’histoire. Puis, c’est Sébastien Tellier qui tentera de convertir l’Olympia à l’Alliance Bleue et à sa secte mystique et électronique (4 avril), alors que Booba balancera son flot singulier et dévastateur au Zénith (12 avril) et Debout sur le Zinc sa bonne humeur contagieuse au Trianon (12 avril). Puis, Pink déboulera au Palais Omnisport de Bercy (17 avril), Damien Saez au Zénith (18 et 19 avril), Arno à l’Olympia (22 avril) et The Vaccines au Bataclan (26 avril).

Visuel (c) : pochette de Bad Porn de Shaka Ponk; Von de Sigur Ros; Hope & Sorrow de Wax Tailor; My Gos is Blue de Sébastien Tellier

Des tenues pour une fin d’année… étincelante !

Comme un yéti chassant les marmottes de Pema Tsewang Shastri
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

2 thoughts on “2013 en musique : les concerts à ne pas rater”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *