Non classé
Wwoofer de ville en ville

Wwoofer de ville en ville

07 juillet 2012 | PAR Bérénice Clerc

WWOOF est un acronyme de World Wide Opportunities on Organic Farms. Une nouvelle façon de voyager dans le monde de ferme biologique en ferme biologique pour ne pas dépenser un centime, manger des mets délicieux et apprendre de nombreuses techniques d’agriculture dans la joie, le partage et la bonne humeur.

En 1971, le réseau des fermes biologiques Wwoof naît en Angleterre. Avec lui, est apparu un bénévole d’un nouveau genre, le Wwoofer. En peu de temps le réseau s’est développé dans une trentaine de pays. Aujourd’hui, les Wwoofers parcourent le monde entier de ferme en ferme.

Le principe est simple : en échange d’aide à la ferme, dans les champs, pour faire du pain, du fromage, des tisanes, des confitures … pendant environ 5 heures par jour en général, vous êtes hébergés, nourris et formés à l’agriculture biologique.
Le partage, l’échange, le respect de la nature sont les piliers sur lesquels repose le réseau.

Les Wwoofers découvrent le monde, prennent  des vacances et apprennent l’agriculture biologique et un mode de vie souvent proche de la terre.
De leur côté, les hôtes qui accueillent des Wwoofer dans leur famille, vivent également une expérience unique en partageant leur savoir-faire et leur quotidien souvent ignoré des citadins.
Les détails du séjour, logement, type de travail à accomplir sont à mettre clairement au point  directement avec les fermiers. Pour obtenir les adresses des membres du réseau wwoof, il faut adhérer à l’association du pays concerné puis une liste avec les coordonnées de fermiers est envoyée.

Une belle façon de créer des liens, ralentir les dépenses et le stress, faire une pause, reprendre des forces et être plus qu’un touriste. France, Espagne, Japon, Nouvelle-Zélande, Corée du sud, Chili, Autriche…des dizaines de fermes et de lieux biologiques ouvrent leurs portes aux quatre coins du monde. Courts ou longs séjours, citadins débutants ou passionnés par la terre tous les styles de voyageurs sont acceptés. Les plaisirs du mode de vie rurale et les rencontres entre Wwoofers sont gages de souvenirs inoubliables et de désir d’y retourner. Cet été, à tous les âges Wwoofer de ville en ville.

http://www.wwoof.org

http://www.wwoof.fr/

 

 

Un séjour à 400 euros ? Oui c’est possible !
La playlist anti crise !
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *