Musique
Madonna, Finally Enough Love : 50 tubes remixés pour 40 ans de succès !

Madonna, Finally Enough Love : 50 tubes remixés pour 40 ans de succès !

08 novembre 2022 | PAR Jean-Christophe Mary

Ce coffret de 3 CD dresse le bilan élogieux des quarante années de carrière de Madonna. Il inclut l’intégralité de ses remixes préférés ainsi que des versions rares et inédites, soit 50 numéros un enregistrés entre 1983 et 2020.  

Des débuts qui bouleversent la pop music

«Borderline », cette chanson qui tournait en boucle sur les radios en 1983, ça vous rappelle quelque chose ?  En quelques mois, ce titre produit par Jellybean Benitez, DJ spécialiste des versions longues qui secouent les dance floors new-yorkais de l’époque, sera l’allumette qui mettra le feu aux poudres. Dans le clip de « Borderline » qui tourne aussi en boucle sur MTV, Madonna Louise Ciccone y apparaît en midinette punkette sexy avec bas résille et crucifix, ce qui fait immédiatement scandale. Fusionnant chœurs soul dance music post-disco à une pop effervescente, « Holiday », la chanson qui suivra et qui deviendra sa signature, enfoncera le clou avec ses petites notes de fraîcheur. La tonitruante ascension de Madonna commence, puis sera suivie d’une longue carrière qui changera la face de la pop music.

L’ascension fulgurante d’une star

En effet, en quatre décennies, Madonna aura introduit les sons underground dans le monde de la variété américaine, étant constamment à l’affût des modes et tendances qui infiltrent les clubs new-yorkais. Arrivée à l’aube des années 1980 et de l’ère MTV, elle comprend vite l’importance de l’image. Elle créera une série de clips sexy et stylés qui lui valent une réputation de provocatrice. Ses changements de look et d’amants font régulièrement la une des magazines people et son style divise les critiques : la belle fait parler d’elle. Ainsi Madonna enregistre une flopée d’hymnes pop qui séduiront les foules du monde entier : « Like a Virgin », « Material Girl », « Live to Tell », « Papa Don’t Preach », « Open Your Heart », « Like a Prayer », « Express Yourself » pour ne citer qu’eux. Avec ces titres dansants où la musique est inextricablement liée à la représentation visuelle, Madonna crée l’archétype de la pop star moderne et ringardise ainsi les précédentes gloires de la variété : Donna Summer, Betty Davis, Bette Midler, Shirley Bassey et Nancy Sinatra. Au cours de la deuxième décennie, la Madone continuera à prendre des risques artistiques, plongeant dans le R’n’B avec l’album Bedtime Stories (1994) ou dans l’électro avec Ray of Light (1998).

Une artiste qui se renouvelle sans cesse

Au cours des années 2000 et 2010, Madonna restera en quête de nouvelles sonorités, perpétuellement animée par le désir de renouveau artistique. Associée au producteur William Orbit et au musicien Mirwais (ex-membre de Taxi Girl), elle sortira Music (1997), American Life (2003), Confessions on a Dance Floor (2005), albums fortement influencés par l’électro, la techno et le trip-hop. Suivront Hard Candy (2008), en collaboration avec les Neptunes et Timbaland, puis MDNA (2012), produit par Martin Solveig et à nouveau William Orbit. Cette compilation de remixes répertorie les cinquante «numéros un » du classement musical américain Hot Dance Club Songs atteints par Madonna de ses débuts jusqu’en 2020 avec « I Don’t Search I Find » dont le premier vers du texte donne son nom à ce triple CD.

 

« Finally Enough Love » (Wea)

  1. Holiday (7″ version)
  2. Like a Virgin (7″ version)
  3. Material Girl (7″ version)
  4. Into the Groove (You Can Dance remix edit)
  5. Open Your Heart (video version)
  6. Physical Attraction (You Can Dance remix edit)
  7. Everybody (You Can Dance remix edit)
  8. Like a Prayer (7″ remix edit)
  9. Express Yourself (remix edit)
  10. Keep It Together (alternate single remix)
  11. Vogue (single version)
  12. Justify My Love (Orbit edit)
  13. Erotica (Underground club mix)
  14. Deeper and Deeper (David’s radio edit)
  15. Fever (radio edit) 5:07
  16. Secret (Junior’s Luscious single mix)
  17. Bedtime Story (Junior’s single mix)
  18. Don’t Cry for Me Argentina (Miami mix edit)
  19. Frozen (extended club mix edit)
  20. Ray of Light (Sasha Ultra Violet mix edit)
  21. Nothing Really Matters (Club 69 radio mix
  22. Beautiful Stranger (Calderone radio mix)
  23. American Pie (Richard « Humpty » Vission radio mix)
  24. Music (Deep Dish Dot Com radio edit)
  25. Don’t Tell Me (Thunderpuss video remix)
  26. What It Feels Like for a Girl (Above and Beyond radio edit)
  27. Impressive Instant (Peter Rauhofer’s Universal Radio Mixshow mix)
  28. Die Another Day (Deepsky radio edit)
  29. American Life (Felix da Housecat’s Devin Dazzle edit)
  30. Hollywood (Calderone & Quayle edit)
  31. Me Against the Music (avec Britney Spears)
  32. Nothing Fails (Tracy Young’s Underground radio edit)
  33. Love Profusion (Ralphi Rosario house vocal edit)
  34. Hung Up (SDP extended vocal edit)
  35. Sorry (PSB maxi mix edit)
  36. Get Together (Jacques Lu Cont vocal edit)
  37. Jump (Axwell remix edit)
  38. 4 Minutes (Bob Sinclar Space Funk edit)
  39. Give It 2 Me (avec Pharrell) (Eddie Amador Club 5 edit)
  40. Celebration (Benny Benassi remix edit)
  41. Give Me All Your Luvin’ (avec LMFAO et Nicki Minaj)
  42. Girl Gone Wild (Avicii’s UMF mix)
  43. Turn Up the Radio (Offer Nissim remix edit)
  44. Living for Love (Offer Nissim promo mix)
  45. Ghosttown (Dirty Pop intro mix)
  46. Bitch I’m Madonna (avec Nicki Minaj)
  47. Medellín (avec Maluma) (Offer Nissim Madame X in the Sphinx mix)
  48. I Rise (Tracy Young’s Pride Intro radio remix)
  49. Crave (avec Swae Lee) (Tracy Young Dangerous Remix)
  50. I Don’t Search I Find (Honey Dijon radio mix)

 

Pietragalla puise toute son énergie dans La femme qui danse
Théâtre national de l’Opéra comique : Nicolas Droin nommé directeur adjoint
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration