Non classé

John McTiernan: La chute du roi des blockbusters

John McTiernan: La chute du roi des blockbusters

14 mars 2013 | PAR Marie Pichereau

Le prodige du film d’action américain vient d’être condamné en appel le 14 janvier à un an de prison ferme et 100 000 dollars d’amende par la cour suprême des Etats-Unis. Retour sur ce feuilleton cinémato-judiciaire qui remue le tout Hollywood.

John McTiernan est un réalisateur et producteur de cinéma américain connu pour ses films d’actions à très gros budgets, qui ont érigé au rang de star planétaire des acteurs tels que Bruce Willis (Une journée en enfer) ou Arnold Schwarzenegger ( Last Action Hero).

L’affaire débute dans le courant de l’année 2006. La réussite du réalisateur va être reliée aux pratiques d’un homme peu fréquentable mais dont les services sont très en vue à Hollywood. L’homme en question c’est Anthonny Pellicano, un détective très privé qui use de méthodes douteuses et qui gagne sa croute en se mettant aux services des plus grandes stars hollywoodiennes. Sa méthode de travail repose sur l’intimidation de témoins, la corruption de fonctionnaires ou encore les écoutes téléphoniques. Des pratiques tout à fait illégales dont le voile va être soulevé très rapidement. En 2008, ce détective de l’ombre va sombrer dans les ennuis judiciaires. Avec des preuves toutes plus accablantes, il finira par être reconnu coupable de pas moins  17 chefs d’accusations. Il écopera de quinze ans de prison ferme. Dans son sillage c’est aussi toutes les personnalités qui ont eu recours à ses services qui basculeront dans des démêlées judiciaires. Une liste non-exhaustive sera établie, dans laquelle le nom de John McTierman apparaîtra. L’affaire fleure bon le scandale puisqu’elle entache tout le cinéma Holywoodien : acteurs, producteurs, réalisateurs et même les agents de certaines stars.

Petit à petit, c’est le FBI qui reprend ce dossier houleux et qui démontre que l’affaire est en train de monter en très haut lieu. Des acteurs de renom tels que Demi Moore ou Tom Cruise seront également interrogés par les fédéraux. En marge de ces déclarations croustillantes, la justice s’acharne sur McTierman, qui apparaît au fil du temps comme étant un bouc-émissaire parfait dans cette affaire sordide. L’homme finira par être inculpé de parjure. Durant son procès, il reviendra sur ses déclarations en avouant avoir menti sur la nature des relations qu’il entretenait avec Anthonny Pellicano. Jackpot pour la cour suprême des Etats-Unis. Ces médiatiques rebondissements judiciaires additionnés à son emprisonnement devraient mettre fin à la carrière remarquable du réalisateur. Seule chance pour lui, obtenir une remise de peine ou compter sur une amnistie présidentielle. Des espérances qui frôlent l’utopie. L’histoire devrait cependant inspirer à coup sûr, un bon scénario de film dans quelques années.

Visuels: Capture d’écran, pochette de DVD.

Carrie Fisher de retour dans Star Wars
Striptease géant au Trocadéro contre le cancer du sein !
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *