Non classé

Edito : La capote, du hors champ au hors chambre

Edito : La capote, du hors champ au hors chambre

30 novembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Comme chaque année, le premier décembre, aux côtés de nombreux acteurs et collègues, Toute La Culture s’engage dans la lutte contre la Sida. Identifié en 1981, et malgré les progrès certains des traitements, le VIH est, 31 ans après, toujours là. En 2011, la maladie a infecté 2.5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants supplémentaires et a tué 1.7 million de personnes. Mondialement, les jeunes de 15 à 24 ans représentent 40 % des nouvelles infections. En France, plus de 150 000 personnes  vivent aujourd’hui avec le virus et près de 7000 d’entre elles découvrent chaque année leur séropositivité. En 2012, la prévention est donc encore et toujours la seule manière d’enrayer la pandémie.

Dans cette perspective, et afin de nous renouveler un peu toujours dans l’optique « culture » qui obsède notre rédaction, nous nous sommes demandés comment les films, la musique, les spectacles et les campagnes médiatiques que nous voyons mettent en scène ce petit objet quotidien et nécessaire qu’est le préservatif. Pour conclure qu’à part le best-seller « Fifty Shades of Grey« , les réalisateurs, plasticiensmetteurs en scène et écrivains préféraient mettre la capote de côté. Une abstraction qu’ils veulent esthétique, mais qui pourrait bien être étiquement et politiquement coupable de faire disparaître le bouclier en latex de l’univers de références des 15-25 ans. Ce dossier est donc le récit d’une longue quête à la recherche du préservatif perdu. Des planches des théâtres aux rayons des pharmacies en passant par les grandes affiches dans l’espace public, les rédacteurs de Toute la Culture se sont transformés en chercheurs de latex…

Et Mesdames, n’oubliez pas que vous aussi pouvez prendre l’initiative de la protection. Avec les laboratoires Terpan, Toute La Culture vous propose de gagner vos préservatifs féminins.

visuel (c) Denis Moron

Infos pratiques

Claude Lanzmann honoré à la prochaine Berlinale
Gagnez 10 préservatifs féminins So Sexy®, du laboratoire Terpan
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Edito : La capote, du hors champ au hors chambre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *