Non classé

« A la demande d’un tiers »: Mathilde Forget médite sur la folie

« A la demande d’un tiers »: Mathilde Forget médite sur la folie

21 août 2019 | PAR Yaël Hirsch

Révélée comme musicienne aux Francofolies en 2013, l’auteure de l’album Le sentiment et les forêts publie en cette rentrée 2019 son premier roman chez Grasset. Une enquête douloureuse sur la mère et la folie.

L’héroïne a survécu de peu à une crise de sa sœur aînée, adorée et admirée, qui l’a attaquée au couteau. Quelques années plus tôt, elles ont perdu leur mère, elle aussi sujette à des troubles psychiatrique. La mère, Pauline, comme la sœur, Suzanne, ont passé du temps en hôpital psychiatrique. L’héroïne vacille : passionnée par les requins, incapable de pleinement s’engager avec celle qui fait tourner « les moulins de son sœur », elle reste parfois en pyjama en pensant à sa sœur…

« Les fous sont des résistants méprisés » (p. 97), écrit Mathilde Forget dans ce premier livre qui interroge les frontières : celle du deuil, celle de la raison, celle aussi du partage du chagrin. Une enquête sensible et émouvante qui avance lentement et égrène des impressions fortes et des questions essentielles, tout en musique.

Mathilde Forget, A la demande d’un tiers, Grasset, 111 p., 16 euros. Sortie le 21/08/2019.

Visuel : couverture du livre

Sziget 2019, l’experience d’un festival vertigineux
Les Kapsber’girls au Festival du Quatuor du Luberon
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *