Non classé
11/09 et conspirationnisme, interview de Rudy Reichstadt fondateur de Conspiracy Watch.info

11/09 et conspirationnisme, interview de Rudy Reichstadt fondateur de Conspiracy Watch.info

10 septembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Les attentats du 11 septembre 2011 sont l’événement qui a généré le plus de théories du complot dans l’histoire contemporaine. Pour comprendre ce phénomène, nous avons interrogé Rudy Reichstadt, fondateur de Conspiracy Watch.info.

Quelle est la genèse de Conspiracy Watch.info ?

J’ai créé Conspiracy Watch.info il y a près de 4 ans maintenant. Il s’agit d’un site consacré à la critique du conspirationnisme. L’idée est de proposer une veille médiatique sur les théories du complot et de mettre à disposition des internautes les outils intellectuels permettant d’y résister. Il y a sur internet d’innombrables sites conspirationnistes qui vous expliquent que ce que vous tenez pour vrai n’est qu’un mensonge entretenu par le Pouvoir avec la complicité des « médias-aux-ordres ». Au fil des ans, ce discours radical, porté par une minorité déterminée et très militante, est devenue une sorte de pensée unique du web. Beaucoup de désinformation et de propagande extrémiste (raciste, antisémite…) se servent de ce discours ultra-sceptique pour diffuser des thèses nauséabondes.

Pouvez vous définir le terme conspirationnisme ?

Les complots, les machinations, les manipulations existent et ont toujours existé. Le conspirationnisme en revanche relève de la croyance en des conspirations imaginaires. Il désigne l’attitude consistant à substituer abusivement à l’explication communément admise de certains phénomènes sociaux ou événements historiques, un récit alternatif qui postule l’existence d’une conspiration, conspiration qui n’est évidemment jamais démontrée. La définition du Petit Larousse rejoint cette idée : conspirationniste « se dit de quelqu’un qui se persuade et veut persuader autrui que les détenteurs du pouvoir (politique ou autre) pratiquent la conspiration du silence pour cacher des vérités ou contrôler les consciences ».

Peut-on établir une typologie des théories du complot ?

On pourrait même en établir plusieurs, selon le degré de sophistication des arguments avancés ou leur vraisemblance par exemple. Ou encore en distinguant les théories « englobantes » (les grands mythes conspirationnistes comme le « complot judéo-maçonnique mondial » développé dans les Protocoles des Sages de Sion) et les théories « englobées », qui en sont des déclinaisons localisées dans le temps et l’espace (par exemple les attentats du 11-Septembre comme un coup monté par une poignée de néoconservateurs américains, ce qui le rattacherait au « grand complot américano-sioniste »). Plus simplement, on peut constater que les théories du complot cristallisent autour des décès de personnalités célèbres (Lady Di, Coluche…), des catastrophes naturelles (séismes, tsunami…), des épidémies (sida, grippe A…), des accidents industriels (AZF, BP…), des crash aériens, des grands événements historiques (Révolution française, attaque de Pearl Harbor, assassinat de JFK, premier pas de l’homme sur la Lune), etc. Beaucoup de fantasmes existent aussi autour d’institutions élitistes comme le groupe Bilderberg ou la Commission trilatérale, et sur l’action omnipotente et secrète des Illuminati, un petit groupe maçonnique qui n’a existé qu’au XVIIIème siècle et qui n’a jamais eu l’influence déterminante que l’on prétend. D’autres postulent carrément un complot extra-terrestre contre l’humanité. Enfin, la plupart des attentats terroristes suscitent l’apparition de réécriture conspirationniste visant à en disculper les véritables auteurs et à rejeter la faute sur des commanditaires cachés, tirant les ficelles dans les coulisses.

Quelle est la place donnée à la parole conspirationniste sur le 11-Septembre ?

Les conspirationnistes sont une minorité certes mais une minorité agissante. Non seulement ils sont parvenus à saturer la Toile avec leurs thèses, mais ils bénéficient aussi, contrairement à une idée reçue, d’une réelle complaisance dans la plupart des médias traditionnels. Ainsi chaque année, à la date anniversaire des attentats, on évoque aussi, concomitamment, les thèses alternatives sur cet évènement. D’une certaine manière, on peut dire que les conspirationnistes ont gagné : ils ont réussi à insinuer le doute dans les esprits.

Les médias traditionnels donnent trop souvent l’impression d’être subjugués par le torrent d’arguments développé par les conspirationnistes. Or, il ne faut pas se laisser intimider par cette propagande révisionniste. Le conseil que je pourrais donner aux internautes, c’est de ne pas craindre de s’intéresser réellement au 11-Septembre, de lire sans préjugés le rapport de la Commission d’enquête, qui est sans doute perfectible mais qui n’est certainement pas la caricature que certains voudraient en faire. Si vous vous posez vraiment des questions sur le 11-Septembre et que vous êtes de bonne foi, soyez sûrs que vous trouverez des réponses. Non seulement dans les rapports officiels mais aussi dans les multiples enquêtes d’investigation sérieuses et indépendantes menées par des journalistes professionnels qui n’ont aucun intérêt à dissimuler un mensonge d’Etat, bien au contraire.

In Paris : Baryschnikov, ou l’exil au corps
11 septembre 2011: le jour de la mémoire
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

7 thoughts on “11/09 et conspirationnisme, interview de Rudy Reichstadt fondateur de Conspiracy Watch.info”

Commentaire(s)

  • machiavel1983

    L’interviewé est une véritable caricature c’est fascinant.
    Je pense qu’il faut avant tout démonter le terme même de « théorie du complot » car en réalité il s’agit d’un combat politique à mots interposé.
    Ce combat politique est le suivant : croire ou ne pas croire aux médias  » institutionnels ».
    Pour certain (apparemment pour l’interviewé)ce qui se dit dans les médias est la vérité et ne pas y croire fait de vous un conspirationniste.
    Pour d’autre, ces médias sont des instruments de propagande d’une certaine élite et l’information y est orienté suivant leurs intérêts ( c’est mon cas).
    Le père des relations publiques en occident s’appelle Edwards bernays.
    Cet homme ( américain )est le véritable auteur de la phrase « plus c’est gros, plus ça marche ».Eh oui,cette phrase n’est pas de goebbels ( qui n’était qu’un de ses élèves) mais d’un propagandiste américain.
    Il a écrit un livre intitulé  » propaganda » sous titré « comment manipuler l’opinion en démocratie pour le profit d’une certaine élite ».
    Aussi, croire naïvement tout ce qui est dit dans les médias (ou ailleurs) sans attitude critique est tout bonnement dangereux.
    Mais, revenons à la théorie du complot.
    La  » théorie du complot est un terme nov -langue ( cfr 1984 de orwell)qui a plusieurs significations.

    Dans un premier temps elle amalgame les théories les plus farfelues aux théories sérieuse et vraisemblables ( existence de soucoupe volante,assassinat de Kennedy,illuminati,11 septembre,arme de destruction massive en irak…).
    L’habileté de cet amalgame est que, ne pas croire la version officielle des attentats du 11 septembre ( que je trouve absurde),revient à croire aux soucoupes volantes.

    Dans un second temps,il y’a l’idée que les complots n’existent pas ou que s’ils existent,ce ne peut être que dans les régimes totalitaire (incendie du reichstag)et pas dans les démocratie occidentales ( ces complots sont alors qualifié d’imaginaire comme le fait l’interviewé).
    Je ferai donc mention de l’attaque du golfe du nankin qui a légitimé la guerre du Vietnam.Mac manara qui était alors ministre de la défense avoue aujourd’hui que c’était un mensonge.
    Il y’ a bien d’autre exemples.Mais surtout il faut savoir que les démocratie dite représentative sont les régime les plus propices à l’émergence de complots ( le pouvoir étant officiellement délégué par le peuple,les réseaux d’influences se doivent d’ agir dans le secret).

    Le terme » théorie du complot » est une imposture.

    septembre 11, 2011 at 13 h 51 min
  • Joseph K

    Très clair, le sujet du conspirationnisme est difficile à résumer! Et on peut l’aborder sous différents angles.
    Inversement dans le commentaire précédent, Machiavel983 tente de résumer la mythologie conspirationniste. Il donne quelques thèmes et termes précis qui sont des pivots de leur mythologie. Les conspis répètent sans cesse ces mots clé afin de justifier leurs croyances (NouvelOrdreMondial, franc maçons pédophiles…), ou leurs soutiens aux dictateurs. C’est à ces gimmicks qu’on reconnait une personne anormalement conspirationniste. Pour décrédibiliser l’article, Machiavell983 use d’un faux argument en vogue: le mythe du complot médiatique. Ensuite il commence à tirer sur l’élastique du révisionnisme historique: juste un petit peu…
    Le conspiartionnisme est une véritable croyance collective, à caractère politique. Autre exemple: http://conspishorsdenosvies.wordpress.com/2011/09/20/des-degats-du-conspirationnisme/

    septembre 21, 2011 at 1 h 05 min
  • machiavel1983

     » Pour décrédibiliser l’article, Machiavell983 use d’un faux argument en vogue: le mythe du complot médiatique. »

    On est donc au cœur du problème.
    1.Je n’ai écrit nulle part qu’il existe un  » complot médiatique » mais tout simplement que l’information peut etre orientée suivant certains intérêts.
    Existe-t-il un complot médiatique en chine ou en corée du nord ?Dans ces pays le pouvoir politique donne des ordres directement aux rédactions.
    Dans les régimes à gouvernement représentatif ( qui ne sont pas par définition des démocraties)le système est plus complexe : Il existe un inconscient idéologique commun qui fait qu’il existe un cerveau global médiatique qui a pour résultat un traitement similaire de l’actualité ( surtout en ce qui concerne l’économie,la politique et la diplomatie).
    En plus de cet inconscient,il existe des réseaux bien conscients qui savent fabriquer du consentement par cette technique appelée propagande ( Propaganda d’Edward bernays à lire absolument).
    Si penser que tout ce qui se dit dans les médias est faux fait de vous un »paranoiaque » penser que tout ce qui s’y dit est vrai fait de vous un « naif »!
    La diversification des informations et le scepticisme sont donc deux armes efficaces contre la lobotomisation des esprits.

     » le conspiartionnisme est une véritable croyance collective, à caractère politique. »

    2. La croyance est le fait de tenir quelque chose pour vrai, et ceci indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité selon la définition sur wilkipédia.
    Gober ce que disent les médias (institutionnel comme alternatif) comme un bon mouton sans esprit critique càd sans se poser la question de la « preuve » est de fait succomber à la croyance.
    Si on considère que le conspirationniste,qui croit tout ce qui est dit dans un média alternatif sans se poser la question de la preuve,est un religieux ,l’anticonspirationniste,qui croit tout ce qui est dit dans les médias institutionnel sans se poser la question de la preuve est aussi un religieux mais d’une obédience différente.
    Soyons donc critique quel que soit l’origine de l’information.

    septembre 22, 2011 at 16 h 50 min
  • gégé

    Pour moi Conspiracy Watch est le site camelote des sites de critique des conspirations, hoax, rumeurs etc. On n’y trouve ni la neutralité bienveillante du chercheur qui essaie patiemment de comprendre les mécanismes de la croyances et de la contagion des idées, ni la plume acérée du rationaliste polémiste. Et clairement je suis d’accord que la seule « valeur » de ce site est politique

    Exemple:

    « Les complots, les machinations, les manipulations existent et ont toujours existé. Le conspirationnisme en revanche relève de la croyance en des conspirations imaginaires »

    Là qu’est ce qu’essaie de nous dire, avec ses mots à lui ;-), Rudy Reichstadt??? Que la croyance en des conspirations imaginaires est un évènement nouveau dans l’histoire? Si c’est pas ça il faudrait peut-être qu’il apprenne à s’exprimer…

    J’adore aussi le passage où il nous dit que la définition du Larousse rejoint son idée à lui: technique collégienne bien connue pour ne pas avouer que la quasi totalité de ce qu’on a à dire sur un sujet vient de la consultation du dictionnaire 1 heure avant.

    Ce site c’est le Voici de ce sujet… pour le dire de façon bienveillante. Mais bah il y a de la place pour tout le monde, après tout la police scientifique et le journal le Nouveau détective traite bien l’un et l’autre des mêmes thèmes

    janvier 11, 2012 at 17 h 54 min
  • Esteban

    Le titre de cette page est 11/09 et conspirationnisme, j’ai cliqué en pensant trouvé des information sérieuse sur le 11/09, or je n’y trouve rien qu’une stigmatisation de tout débat réel se basant sur les faits par le terme  » complotisme ». Soit il y a bien des gens pour imaginer tout et n’importe quoi. Mais il y a aussi des citoyen, des scientifiques et des chercheurs qui ne passent pas leur journée à imaginer des complots, et qui face à des faits incohérents cherchent à comprendre ce que peut bien être la vérité. Reishstadt va jusqu’à parler de lobbies complotistes au Parlement Européen. C’est complètement absurde. Je ne me considère pas comme complotiste, je m’en tiens à l’analyse des faits que je peux vérifier. Dans le cas du 11/09 pour m’en tenir à cela, l’explication officielle des faits n’est pas satisfaisante pour rendre compte de ce qui a pu être objectivement observé. Il ne suffit pas de dire que la théorie du complot est une chose dangereuse pour élaguer l’observation objective des incohérences. Que M. Reishtadt s’occupe de la poutre qu’il a dans l’oeil avant de s’occuper de la brindille qu’on ceux qui cherchent simplement à analyser les fait que l’on peut vérifier. Il est trop facile de mettre dans un seul sac sous le nom de « complotiste » les citoyens qui cherchent à comprendre le vérité sur des sujets qui impliquent la vie de l’humanité tout entière et les farfelus qui prétendent voir des extraterrestre au pas de leurs portes.

    novembre 22, 2012 at 13 h 46 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *