Livres
UK SERIAL KILLERS : UNE GALERIE DE PORTRAIT DES TUEURS EN SERIE BRITANNIQUES

UK SERIAL KILLERS : UNE GALERIE DE PORTRAIT DES TUEURS EN SERIE BRITANNIQUES

26 juillet 2019 | PAR Jean-Christophe Mary

 

Si les tueurs français et américains ont largement nourri la littérature criminelle et le cinéma, les serial killers d’outre-Manche restaient inconnus du grand public.

 Sur les 365 jours que compte une année, il n’est pas un jour sans faits divers, meurtres sanglants ou arrestations mémorables. Au Royaume Uni, on tue tous les jours, toutes les heures. Les faits divers envahissent les journaux, les séries télévisées de médecine légale prolifèrent, les histoires criminelles exercent sur le public une fascination sans borne. Dans l’ombre de Jack l’Éventreur, ce sont des hommes et des femmes noyés dans la masse, cannibales, nécrophiles, éventreurs, empoisonneurs, pédophiles et prédateurs qui ont tué et massacré en nombre durant des décennies. Sous la plume de la conférencière Emily Tibbatts, ces enquêtes inédites apparaissent ici plus cruelles et insolites que n’importe quelle fiction. Des crimes sexuels aux pulsions de folie meurtrière, le dénominateur commun de tous ces  crimes qui remplissent les cours d’assises et les cimetières est la perversité humaine. Ainsi vous suivrez la fin tragique de Mary Ann Cotton en 1873 pendue pour avoir assassinée son beau-fils à l’arsenic, vous vous retrouverez à errer aux côtés de la Bête de Birkenshaw dans cette maison jonchée de cadavres au 5, Fennsbank en 1956. Au fil des pages, vous rencontrerez l’Éventreur du Yorkshire qui, de 1975 à son arrestation en 1980, éventra 22 jeunes femmes, Dennis Nilsen qui étrangla 16 victimes à l’aide d’une cravate, Robert Black pédocriminel qui pour satisfaire ses désirs pervers, tua des enfants de moins de 10 ans et  ce médecin censé soigner, guérir et sauver des vies qui assassina au moins 208 patients. Ces dix récits vont vous  plonger dans le monde fascinant et terrible de la criminologie et vous entrainer à la découverte d’ hommes et femmes qui ont tué par pulsion et par plaisir, juste pour assouvir leurs macabres pulsions sans l’ombre d’un remords. On ne connaît pas leurs visages, juste le nom et le portrait terrifiant qu’Emily Tibbatts a fait d’eux à l’époque où ce sont déroulés ces faits sanglants. Ce livre noir vous plonge aussi dans leur histoire intime et leur traque et vous donne le pourquoi ? de leur motivations macabres. Progrès des techniques médico-légales, enquêtes, tout est livré ici avec le souci du détail sur ces crimes qui vous feront passer quelques belles nuits blanches. Un ouvrage qui va vous coller des frissons dans la chaleur de l’été.

376 pages. Collection : Murder ballads. Editions : Ring

Luisa Miller au Liceu de Barcelone : du bruit, de la fureur … et peu de subtilité
Holly Bourne : Les chaises musicales.
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *