Livres

Trop n’est pas assez, roman graphique magistral

Trop n’est pas assez, roman graphique magistral

04 janvier 2011 | PAR Sonia Dechamps

Roman graphique autobiographique, « Trop n’est pas assez » captive.

Dans « Trop n’est pas assez », Ulli Lust se raconte. Ce sont deux mois de sa vie, deux mois dans la vie d’une « punkette » de 17 ans bien décidée à partir à l’aventure, que l’auteur d’origine autrichienne propose au lecteur de découvrir. Le résultat ? Plus de 400 pages et un récit à bien des égards passionnant.
S’appuyant sur ses souvenirs, mais également sur son journal intime de l’époque (dont elle publie d’ailleurs quelques pages dans « Trop n’est pas assez ») et de photos prises plus récemment – par soucis de précision –, Ulli Lust offre au lecteur une rencontre avec celle qu’elle a été.
D’Autriche en Italie, sans papiers et sans voiture, avec insouciance et enthousiasme, c’est aux côtés d’Edi qu’Ulli a, un beau jour, décidé de partir. Edi, une fille totalement délurée, qui vit « chaque jour comme si c’était le dernier », couche à tout va et sur laquelle il s’avérera impossible de compter.
Ce qui est raconté l’est avec à la fois recul et émotion. Le lecteur se prend d’affection pour cette adolescente en quête de liberté sur laquelle Ulli Lust jette un regard à la fois tendre et sans concessions. Jamais l’auteur n’édulcore son récit, ni n’épargne son personnage. Elle met en scènes rencontres douteuses, vie sans le sous, problèmes de papiers (en 1984, l’Europe n’était pas ce qu’elle est !), découverte de la drogue, violences sexuelles… mais sans que jamais le pathos ne vienne entamer le plaisir de lecture. C’est cru, vrai, parfois douloureux, mais touchant – et beau – de sincérité.
Le trait est précis, rapide, un peu naïf, mais surtout très efficace et si la couleur (verte) peut au départ surprendre – voire repousser -, elle se révèle finalement comme puissante composante de la personnalité de « Trop n’est pas assez ».

Littéralement embarqué aux côtés de celle qu’a été l’auteure, le lecteur se passionne pour cet instantané de vie d’une grande intensité.

« Trop n’est pas assez » d’Ulli Lust chez Cà et Là -Sorti le 20 novembre 2010 – 26 euros

Les effeuilleuses s’invitent à la Glytter Fever VI à la Flèche d’Or
Concert : Julie Darnal, Mon dernier concert et Fromtwo à découvrir au China, mardi 4 janvier
Sonia Dechamps

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *