Livres
Stéphane De Groodt écrit un dictionnaire : la langue française n’a qu’à bien se tenir

Stéphane De Groodt écrit un dictionnaire : la langue française n’a qu’à bien se tenir

29 novembre 2015 | PAR Romeo Fratti

« Comme rapporté dans les mémoires de Michel Drucker, traduites de l’araméen par Jésus-Christ en quelqu’un, ou en personne si vous n’y croyez pas, Joe Dassin, célèbre chanteur de variétés, amateur des Dalton et inventeur de fraises acidulées, dit un jour à son ami Éric : « L’âme, Éric, je veux l’avoir et je l’aurai ! » (…) » Voilà ce qui s’appelle avoir un esprit conteur. Ou avoir de l’esprit tout court. Ou les deux. Joe Dassin parviendra-t-il à avoir l’âme ? La clé de ce récit on ne peut plus lyrico-initiatique est gardée par Le livre de la jongle de Stéphane De Groodt.

Aucun Mowgli, aucun Baloo à l’horizon de ce Livre de la jongle, sorte de genèse du français revisitée à la sauce De Groodt. Vous serez ravis d’apprendre que l’anecdote ci-dessus vise à expliquer d’où vient l’expression « rendre l’âme ». Ce n’est qu’un petit avant-goût de ce qu’a concocté l’humoriste et ancien pilote de course belge dans sa nouvelle « absurdie » littéraire, où l’on découvre que le filage « est lié à la manière de travailler des fils textiles. « I fil good » signifie que l’on fait bien son travail, « I fil bad » que tu fais du faux-filet (…) »…et voici le secret de l’expression « filer à l’anglaise » révélée au grand jour.

Les jeux de mots et les clins d’œil littéraires foisonnent dans cet ouvrage de référence, qui « jongle » à proprement parler avec la langue de Molière, en même temps qu’il lui rend un hommage original et amusant. La parodie opère à deux niveaux, puisque ce sont les genres du dictionnaire et du mythe fondateur qui en prennent pour leur grade.

En fin de compte, c’est bien plus qu’un répertoire décalé de mots et d’expressions que l’on a sous les yeux : Stéphane De Groodt élabore des « légendes fondatrices » complètement déjantées pour révéler les origines multiples de la langue française. Les limites de l’imagination sont poussées très loin. À bon entendeur.

Roméo Fratti

Le livre de la jongle de Stéphane De Groodt, Éd. Plon, novembre 2015 (14€)

[Critique] « Les Cowboys » : premier film audacieux et prometteur de Thomas Bidegain
« L’oiseau bleu » nouveau recueil de Takashi Murakami chez Ki-oon
Romeo Fratti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *