Livres

Serge Bramly sur les traces de Marcel Duchamp avec Orchidée fixe

11 août 2012 | PAR Yaël Hirsch

Dans la famille Bramly, le père, Serge a été couronné par le prix interallié en 2008 pour son roman « Le Premier Principe – Le Second Principe » (JC Lattès). Il est de retour avec les mots et le mystère Duchamp dans « Orchidée fixe ». Une version romancée du mystérieux passage par le Maroc de l’artiste, sur la route de l’exil pendant la Seconde Guerre mondiale. Savant et goûteux. Sortie le 22 août 2012.

Tel-Aviv, de nos jours, l’universitaire Tobie Vidal vient rendre visite au grand-père Zafrani, originaire de Aïn Sebaa, au Maroc, où il se souvient avoir rencontré Marcel Duchamp lors de son court séjour en Afrique du Nord, alors qu’il quittait la France de Pétain pour le Nouveau Monde. Il suit toute une semaine, le long récit du vieil homme, susceptible d’apporter des éclairages capitaux sur la vie de Duchamp et croise la petite-fille de son informateur, aussi peu férue d’histoire de l’art qu’excellente narratrice de cette rencontre.

Lettré,  construit avec ordre selon deux lignes de temps qui se font écho, « Orchidée fixe » a, en plus d’un superbe titre, le bon goût de laisser l’énigmatique de Marcel Duchamp planer dans son mystère débonnaire à rendre fou. La romance autour de l’anecdote plausible est un peu trop plate par rapport à l’originalité du sujet, mais est rattrapée par une description fine d’une petite ville du Maroc en 1942.

Serge Bramly, Orchidée fixe, JC Lattès, 280 p., 18 euros. Sortie le 22 août 2012.

« C’était tout à fait extraordinaire : Duchamp ne suait jamais, quelle que fût la température. Il ne secrétait d’ailleurs aucune odeur corporelle, sa peau sentait toujours bon, ai-je lu dans l’interview de l’une de ses amies proches (assez proche pour savoir ce genre de choses), même s’il ne se lavait pas tous les jours; Il disait qu’il était auto-nettoyant. » p. 29.

Mythologie hitchcockienne : Vers de nouvelles déesses ?
Lady gaga dévoile le nom de son nouvel album par un nouveau tatouage
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

4 thoughts on “Serge Bramly sur les traces de Marcel Duchamp avec Orchidée fixe”

Commentaire(s)

  • Les rencontres d’Edmond Morrel
    Dans l’Espace Livres, Edmond Morrel vous invite à écouter ses rencontres avec des acteurs du monde du livre et de la culture au sens large, des écrivains, des philosophes, des auteurs de bandes dessinées, des dramaturges et des poètes. Vous pouvez également vous abonner gratuitement au podcast de ces interviews d’une durée moyenne de 20 minutes. 700 interviews sont ainsi disponibles à l’écoute et au podcast dans les rubriques: essais, littérature générale, BD, philo, etc… Quelques exemples de rencontres : Ken Follett, Albert Jacquart, Didier Decoin, Eric-Emmanuel Schmitt, Bernard Pivot, Jacques Chancel, Gérard Chaliand, Tardi, Loustal, Floc’h, André Comte-Sponville, Eric Orsenna, Henri Vernes, Mazarine Pingeot, Gisèle Halimi, Michel Serres, Sorj CHalandon, Tatian de Rosnay, Claude Lelouch, Richard Bohringer, Guillaume Musso, Grégoire Delacourt etc…Bonne écoute. Bonnes lectures. http://www.demandezleprogramme.be/-Espace-Livres-

    septembre 2, 2012 at 14 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *