Livres
« Rhymes » : Le petit oiseau de Lou Reed va sortir !

« Rhymes » : Le petit oiseau de Lou Reed va sortir !

17 novembre 2012 | PAR Eva Blanca Soto

L’icône du rock était de passage à Paris pour présenter un livre de photos. Il y en a plus de 300 pages, sans aucune légende, indication, juste des clichés accompagnés d’un très court texte explicatif. Lou Reed est un mythe, et n’a pas envie de vous expliquer… Ou vous adhérez, et c’est bien, ou ce n’est pas le cas, et tant pis (ou tant mieux ?) pour vous. Le vieux rocker ne faillit pas à sa réputation, il est sévère, et intransigeant.

Il y a des histoires qui débutent bien, l’hypothèse d’aller à la rencontre d’un rocker juif à l’Hôtel Lutetia (réquisitionné par les nazis sous l’occupation pour en faire le siège de leurs services de renseignements) est une idée assez perverse pour être séduisante. Mais quand le rocker en question est Lou Reed, inévitablement l’âme de la groupie s’enflamme. Bien sûr, Lou Reed a vieilli, il a laissé derrière lui déjà depuis bien longtemps la Factory, Andy Warhol n’est plus, mais c’est quand même Lou Reed !!! Entrer dans une pièce où il se trouve, respirer le même air, c’est déjà un cadeau. Lou Reed est donc là, à Paris, ce jour-là, dans un salon de l’Hôtel Lutetia pour présenter « Rhymes ». Littéralement « Rimes », il s’agit d’un livre de photos de plus de 300 pages. En guise d’introduction, quelques lignes pour expliquer le sens de cette démarche, ces clichés représentent « ses aventures avec la lumière ». Voilà, donc pas de photos de concerts, de la Factory, de fête hype, mais beaucoup… beaucoup de paysages, de New-York, de la nature, et puis de temps en temps des photos de « belles personnes », oui… mais pas de Nico…

Inutile de chercher où, quand, pourquoi ces photos ont été prises, il n’y a aucune légende pour l’expliquer. D’ailleurs, Lou Reed ne veut pas l’expliquer non plus, et si vous ne comprenez pas ce que lui-même ne peut pas expliquer, c’est que vous n’êtes pas intelligent. Il ne se gênera pas pour le faire remarquer aux journalistes qui lui poseront des questions de… journalistes…! C’est bien au delà des mots voyons ! Lorsqu’il a rédigé des textes pour les photos, Lou Reed s’est rendu compte qu’ils étaient interchangeables, alors… enfin un peu de rock’n’roll… Il les a brûlés ! Allez… ce n’est pas qu’il n’a rien à dire, c’est de l’Art, et pas du Rock, et c’est pour ça qu’il n’y a rien à expliquer. Et si vous ne voyez pas où se trouve la Beauté dans ces photos, vous pourrez toujours écouter ses vieux albums… Ferme les yeux, et regarde !?! « Rhymes », il parait que ce bel ouvrage s’appelle comme ça parce qu’il s’agit de « rimes visuelles »… Problème : nous avons eu trop peur de demander à Lou Reed quelle histoire ces « poèmes » étaient censés nous raconter exactement. Nous n’avions vraiment pas envie de nous faire gronder devant tous nos confrères…

Reste donc pour les fans inconditionnels le privilège de découvrir concrètement cette passion que Lou Reed nous fait partager, celle qu’il a pour l’image depuis les années 60. «J’ai eu des Contax, des Olympus, des Nikon, des Leica, des Fuji, des quantités d’objectifs différents. A chaque fois, je recherchais des effets propres à améliorer la réalité. Pour moi, l’arrivée de la photo numérique a été une chance. Je pouvais obtenir des couleurs inconnues. Des lumières improbables. Je n’utilise jamais Photoshop. Je demande en revanche à des spécialistes de modifier l’électronique des appareils. Ensuite, j’utilise les images qui sont dans la boîte. Point à ligne.» Et puis, voir le monde à travers les yeux de Lou Reed, c’est assez précieux pour se laisser tenter… de New-York à la Chine, de sa petite chienne Laurie, à sa maman, tous ces clichés, ça ne fait pas très rock’n’roll ! Mais tout compte fait, ces photos, c’est aussi Lou Reed. Alors va pour la balade… Petit oiseau inclus !

Défendu d’afficher dans le métro ?
Critique: Twilight 5 Révélation, à déguster comme un bon nanar
Eva Blanca Soto

One thought on “« Rhymes » : Le petit oiseau de Lou Reed va sortir !”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *